Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

« Côté Santé », magazine ou catalogue publicitaire? 7 février 2011


Pour mon info – et la vôtre –, j’écume à longueur d’année les magazines les plus divers et variés. A la longue, ça coûte un bras et c’est pas sûr que je sois véritablement informée. Ça commence à devenir lassant d’ailleurs car entre les pages pub annoncées comme telles qui doivent correspondre à un tiers du magazine (au moins!) et celles qui ne sont que des prétextes à caresser dans le bon sens les annonceurs, je peine à trouver l’info. La vraie, l’authentique, vous savez, celle qui résulte d’un travail de journaliste. Non, vous ne savez pas? Normal, y en a de moins en moins.

Ainsi dans un moment d’égarement, samedi dernier, j’ai acheté la bagatelle de 5 francs 60 (quand même!) « Côté santé » Le magazine de la santé au féminin du mois de février (étonnant que cela ne soit pas celui de septembre prochain, mais ceci est un autre débat…). Au programme:

  • de la cosmétique. Qui se résume en fait à une présentation de crèmes « boucliers antipollution » (quand on sait les m… que contiennent la majorité d’entre elles, ça fait sourire quand même) soi-disant recommandées par la rédaction. Bon, en fait, la dite rédaction les a reçues en promo et en fait la promo.
  • le régime habituel. A savoir: la perte de poids « sans fatigue et avec programme turbo-minceur », waouh! On y croit à fond.
  • un article sur les vertus médicinales du thym. Très intéressant, mais bon 5 francs 60 pour ça, ça fait un peu court, non?
  • l’inéluctable chapitre sur les bienfaits de la vaccination (gageons que la rédaction n’a jamais lu les nombreux livres documentés et référencés sur l’imposture Pasteur à ce sujet).
  • et un nombre hallucinant de trucs courts – appelés brèves dans le jargon du métier – non signés (c’est la logique même de la brève) et qu’il est difficile de distinguer de la pub ou du « lissage de poil dans le bon sens des annonceurs ». Très difficile à distinguer.

Ainsi, sous le titre « La minceur à tout prix? » on pouvait lire dans un encadré rouge agrémenté d’une photo de pilules rouges et d’un mètre de couturière rouge et blanc ceci: « Si les victimes du Mediator sont si nombreuses, c’est parce que le médicament a été prescrit en dehors de ces indications et plus particulièrement comme coupe-faim. Or, bien d’autres molécules seraient ainsi détournées de leur rôle médical par des médecins peu scrupuleux ou inconscients, qui œuvrent dans le business florissant du kilo superflu. » Le reste à l’avenant. Et hop, voilà comment, en 15 lignes bien mises en évidence, on met à l’index les médecins et on acquitte le laboratoire Servier coupable de vendre ce produit depuis 10 ans en sachant qu’il est dangereux*. En outre, c’est bien connu, n’est-ce pas? les laboratoires NE FONT AUCUN LOBBYING politique, ils ne squattent pas les conférences médicales, ni ne les sponsorisent, ni ne paient les recherches qui les dédouannent systématiquement, ni ne bombardent les cabinets de pubs d’infos, voire de petits avantages qu’ailleurs on appellerait pots-de-vin. Non, les laboratoires font dans le social et ne visent que le bienfait de l’humanité. On a d’ailleurs pu le vérifier l’hiver dernier avec H1N1. Non? Ha.

*La preuve vient de tomber. A lire ici: Servier flouait les médecins (vous m’en direz tant)

Publicités
 

2 Responses to “« Côté Santé », magazine ou catalogue publicitaire?”

  1. JOURDAN Says:

    Je viens de tomber par hasard sur ce post et je déplore qu’à force de lire tant de magazines, vous ayez pris l’habitude de la lecture aléatoire et celle du parti pris. Juste un conseil, essayez de lire et de comprendre ce qui se dit sans en tirer des conclusions hâtives et surtout erronées. C’est dommage…

    PS : les brèves sont signées et c’est moi qui les écrit.

  2. essaipat Says:

    Bienvenue… heu… comment vous avez signé déjà la brève dont je parle? Je ne me rappelle pas, mais je vous souhaite quand même – et très sincèrement – la bienvenue sur mon blog.
    Pour ma part, je ne retire rien (ho combien non!) à mon analyse de la presse actuelle et du magazine pour lequel vous dites travailler et je vous laisse méditer cette phrase de Bob Woodwar*: « Un mauvais journaliste, c’est un journaliste qui accepte pour argent comptant ce que que le gouvernement ou d’autres lui disent, qui ne croise pas ses sources. » Et en matière de santé, justement, y a franchement à redire. Malheureusement, la presse dans son ensemble soigne ses annonceurs (et croyez-moi, je sais de quoi je parle). On est, actuellement, bien loin du contre-pouvoir qu’elle devrait exercer. Très loin.
    (*source: http://www.rue89.com/2011/04/10/les-conseils-de-woodward-a-rue89-pour-etre-le-meilleur-site-du-monde-199147)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s