Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Les rois Mochica – Divinité et pouvoir dans le Pérou ancien au Musée d’ethnographie de Genève, encore jusqu’au 3 mai 2015 19 mars 2015


J’avais visité l’ancien musée, il y a fort (fort, fort) longtemps et j’en avais gardé un souvenir ébloui. Pour ma seconde visite, j’ai eu droit au tout nouveau bâtiment, celui-là même qui a fait couler tant d’encre à Genève. Moi, ça m’a plu.

Expo à voir encore jusqu'au 3 mai 2015 au MEG (Genève)

Expo à voir encore jusqu’au 3 mai 2015 au MEG (Genève)

Quant à l’expo temporaire visitée avec mini-moi, nous avons été moins emballées. Elle a préféré même – c’est dire – l’expo de référence (gratuite et permanente) qui présente par continent « plus de 1000 objets, admirables messagers des cultures du monde, (…) soigneusement sélectionnés parmi les 80 000 qui composent les collections du MEG » . C’est qu’on y voyage plus que dans l’expo temporaire sur les Rois Mochicas. A son âge, j’étais fascinée par les Incas, les Mayas et les Aztèques. Dans la vingtaine, j’ai lu le pavé Azteca de Gary Jennings qui m’avait fait voyager à travers cette civilisation. J’avais adoré ce livre. Je pensais retrouver un peu de cette magie-là dans l’expo…

Les –
Beaucoup d’objets (des bouteilles, des bouteilles, des bouteilles et encore des bouteilles, un peu de bijou, quelques parures de nez, par exemple), peu de précisions sur la vie quotidienne, il faut dire que l’expo est centrée sur les divinités, les cultes, les sacrifices (humains et animaux) et les relations de pouvoir au sein de cette culture. Avec ma mini-miss, on aurait aimé savoir comment ils vivaient, ce qu’ils cultivaient et comment, ce qu’ils mangeaient, cuisinaient et comment, comment s’organisait leur vie sociale, les amours, les mariages, les repas, bref…

Les +
Gratuit jusqu’à 18 ans.
Les enfants reçoivent un petit carnet sympa (avec des jeux, des questions, une explication) et un crayon (qu’il nous a été demandé de rendre), très apprécié pour suivre la visite qui n’est, elle pas vraiment à portée des plus petits.
Deux écrans leur permettent de faire eux aussi des fouilles virtuelles. Les enfants présents se bousculaient pour y jouer, dont la mienne évidemment.

 

 

Publicités
 

Titanic, l’exposition (jusqu’au 1er février 2015) 6 décembre 2014

Filed under: Agenda,Je vais au spectacle — essaipat @ 10:04
Tags: , , ,

Toutes deux passagères de 1ère classe (deux hommes), nous n'avons pas survécu au naufrage.

Toutes deux passagères de 1ère classe (deux hommes), nous n’avons pas survécu au naufrage.

Avec mini-moi n° 2, à sa demande expresse, nous sommes allées voir l’exposition sur le Titanic qui se tient à Genève encore jusqu’au 1er février 2015.

L’expo, itinérante, est à l’image du paquebot: de nombreuses salles, opulente et prête à entrer dans la légende. 280 objets, authentiques, remontés des profondeurs, y sont présentés. C’est émouvant. Très intéressant. Toute l’atmosphère du film éponyme y est reproduite. On s’est prises pour Jack et Rose avec mini-moi qui fut éblouie par la reproduction – extraordinaire – du grand escalier.

Billets pas trop chers (18 et 25 francs pour elle et moi), possibilité – très appréciée après-coup – de les acheter à l’avance et pour une séance donnée (nous avons choisi et nous avons bien fait, l’ouverture des portes à 10 heures un samedi matin), audio-guides inclus dans le tarif, explications différenciées pour les enfants et les adultes, franchement, ça vaut la peine de faire le déplacement.

Je pense néanmoins qu’il mieux vaut avoir vu, comme nous, le film avant qu’après. Ça donne une série de références, d’images à quoi se raccrocher devant les archives et les schémas et ça rend le tout beaucoup plus vivant.

Attention à l’affluence, car l’expo attire la foule! Certains y sont allés pendant la journée et ont été bousculés, vilainement portés par la masse de visiteurs. Et ont trouvé qu’il était impossible de prendre son temps et de déambuler à son rythme.

En prenant nos billets pour l’ouverture (10 heures), nous n’étions pas toutes seules, non, mais nous avons eu tout loisir de visiter l’expo comme ça nous chantait, de revenir en arrière si l’envie nous prenait, de regarder deux fois les films didactiques très bien conçus si nécessaire et ce fut, disons-le, fort agréable. Il y a bien eu quelques bouchons – qui nous ont laissé imaginer comment pouvait se vivre l’expo aux heures de pointe –, mais ils n’ont ni duré, ni été nombreux.

Bref, que du plaisir!

Détails, prix, heures préférentielles et infos: TitanicLexpo

 

En ce début de printemps (pluvieux, voire neigeux…), il y aura (aussi) eu: 2 mai 2014


Le printemps, les z’amis, ne vous en déplaise, sous nos latitudes, c’est ça: un temps de m…, de la pluie et des fleurs, du soleil aussi, les premières récoltes (dents de lion, ail des ours) et plein de promesses. J’aimais pas le printemps, avant, malgré les bourgeons, les fleurs, tout ça. J’y goûte de plus en plus depuis que j’habite en montagne. Faut dire, les z’amis, qu’en montagne, les saisons, on les vit, on les ressent, on les subit, à fond.

Ça fait partie du charme du truc, d’ailleurs. Ce début de printemps, donc, il y eût:

 

Ce début de printemps, il y eût (et ce n’est pas fini): 27 avril 2014


Qu’y a-t-il dans Mytoptenbooks?

 

Bonne année, bande de…! 3 janvier 2014

Filed under: Agenda,Ma nouvelle vie à la montagne — essaipat @ 06:13

Ça fait un bail que je n’écris – vraiment – quelque chose ici. De manière régulière, disons. Et moins elliptique que « c’est bien, viendez bande d’amis ». C’est que depuis 2 ans et demi, je suis occupée à vivre, voyez. Y a pas à tortiller, on vit plus – et mieux – dans un village de montagne sans cinoche, ni boutiques de fringues (autres que de sport, s’entend) qu’en ville. Dingue, non?

Bref, me suis-je dit ce (petit) matin alors que ce gremeleubeleu de saleté de chasse-neige me réveillait (à 4h42 quand même!): « il serait peut-être temps que je saisisse l’occasion de souhaiter une bonne et heureuse année 2014 à mes 12 lecteurs/trices, non? » Avant… disons… 2015.

Oui.

Oui.

Bonne année, bande de…!

Que la grâce soit avec vous… Et si ces pauvres vœux – mêmes sincères, si, si! – ne vous satisfont pas (ce que je comprendrais, notez bien), vous pouvez toujours aller y voir là: VœuxEnMieux car, en 2011, encore citadine, j’étais bien plus inspirée (je crois).

Bon, de toute façon… joie, bonheur et prospérité: comment dire? Ça change peu d’une année à l’autre.

Sans compter que… je vous l’avais déjà souhaitée belle et bonne, y a peu. Et même en avance… Le 26 décembre pour être exacte… Dégénérescence cellulaire, sans doute.  Bah…

 

Les temps modernes avec l’Orchestre des jardins Musicaux 26 décembre 2013


J’y allais pour le fun. Pour l’orchestre. Pour le théâtre du Passage à Neuchâtel où j’ai passé beaucoup de bon temps ces dix dernières années.

J’y allais, pensant que… « ben oui, quoi, Charlie Chaplin, on connaît ». J’y allais pour mini-miss, pour lui donner quelques repères culturels à mon sens essentiels dans une vie d’occidentale éduquée. Et… la magie fut. La magie opérât. Moi qui trouve tous les spectacles trop longs, n’ai pas vu le temps passer.

Les vraiment plus. Ce fut un très, très joli spectacle avec une mini-miss toute ouïe et attention. C’est que, je l’avais oublié, mais Charlot, c’est juste génial, et Les temps modernes, juste visionnaire. Quant à l’orchestre, que je pensais écouter, observer, déguster, et ben… je l’ai un peu oublié. Je le regrette. Parce qu’il était bon (c’est sans doute pour ça qu’il se fait oublier, non?), parce que j’aurais voulu observer les musiciens, mais voilà…

Les tout petits moins. Parfois, l’orchestre jouait très fort. Trop. Parfois, la musique était dans le film, ainsi que quelques dialogues (et l’orchestre, du coup, muet?!). Ça a sans doute une raison, mais ça m’a un (tout petit) peu perturbée d’aller voir un film muet qui ne l’est pas complètement.

A voir, donc, pour les Helvètes qui l’auront raté à Neuchâtel, au théâtre du Crochetan à Monthey, le 28 décembre.

 

Or, donc… c’était Noël.

Filed under: Agenda,Ma nouvelle vie à la montagne — essaipat @ 09:09

Et le miracle de Noël a eu lieu. Depuis hier, il neige. En abondance. A gros flocons. Des quantités et des quantités de neige sont en train de recouvrir la station. C’est beau, feutré, magique. C’est chez moi (et je ne vous envie pas).

L’occasion pour moi aujourd’hui, ensevelie pour un temps sous cette belle neige immaculée*, de vous souhaiter quelque peu en avance une

Belle et bonne nouvelle année 2014!

*le temps que mes amis les chiens ne la souillent abondamment,
sans que leurs … de maîtres ne daignent effacer leurs traces (pourquoi faire?)
 

 
%d blogueurs aiment cette page :