Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Cet été très chaud et en ce début d’automne chamarré, il y eût: 20 octobre 2015


Publicités
 

Confiture de raisinets et framboises au poivre #bio #vegan 28 juin 2014


Ingrédients pour un peu plus de 6 pots de 2,5 dl:

500 g de framboises lavées
1 kilo de raisinets (petites groseilles rouges pour les Français) égrénées
1 kilo de sucre (vous pouvez mettre jusqu’à 200 g de plus si vous l’aimez plus sucrée et elle se conservera mieux)
de l’agar-agar si nécessaire (il en existe du bio dans les magasins spécialisés)
poivre

  • Mélanger fruits et sucre et laisser cuire à petits bouillons le temps que vous voudrez, mais une vingtaine de minutes en tout cas, selon que vous aimez votre confiture plutôt liquide (moins de temps de cuisson) ou plus consistante. Si la consistance vous paraît trop liquide, ajouter de l’agar-agar et remettez à cuire quelques minutes.
  • Ajouter du poivre en cours de cuisson. N’hésitez pas, mais point trop n’en faut quand même, l’idée étant de relever le goût des fruits pas de vous faire exploser le palais.

Conseils:

  1. J’ai, perso, une préférence pour les fruits (et les confitures, du coup) acides. La framboise en moindre proportion met néanmoins du velouté au raisinet qui peut être sacrément astringent. Si vous préférez des confitures plus douces au palais, inversez tout simplement les proportions.
  2. La quantité de sucre nécessaire aux confitures varie. Elle dépend des fruits (certains, tels les figues, étant déjà bien assez doux à la base). On calcule aujourd’hui qu’il faut environ 800 g de sucre pour 1 kg de fruits. Pas assez de sucre peut donner des problèmes de conservation, celui-ci étant le conservateur de la confiture. A vous de juger.
  3. Le poivre ne devrait pas être perçu. Il sert ici uniquement de rehausseur de goût et fait ressortir le parfum des fruits.
  4. Veillez à bien nettoyer et stériliser vos bocaux, la manière la plus simple étant de les mettre à bouillir une bonne dizaine de minutes dans une grande casserole remplie d’eau et de les laisser s’égoutter sur un linge (propre!) le temps de les remplir. Ne pas les essuyer!
  5. Beaucoup, aujourd’hui, remplissent les bocaux, les referment et les retournent sur le couvercle pour en garantir l’étanchéité. Le problème, c’est que les nouveaux couvercles (on les reconnaît à la couche blanche ou beige qui les tapissent) contiennent phtalates et bisphénol A qui s’activent avec la chaleur et imprègnent ensuite la confiture. Rappelons que ce sont des perturbateurs endocriniens (PhtalatesEtBisphénolADansLesBocaux) et qu’il n’est pas nécessaire d’en rajouter, notre environnement en contenant déjà bien assez. Pour ma part, je les remplis jusqu’à la rainure, les referme et les laisse reposer ainsi.
  6. Les abrutis innocents qui, régulièrement, disent de grosses conneries « informent » en assénant que manger bio n’est pas meilleur pour la santé (on croit rêver!) oublient de dire qu’en choisissant des fruits et légumes bios, on évite d’ingurgiter jusqu’à 90% de pesticides. Si ça, c’est pas meilleur pour la santé…

 

En ce milieu de printemps, il y eût également: 1 juin 2014


 

Ce début de printemps, il y eût (et ce n’est pas fini): 27 avril 2014


Qu’y a-t-il dans Mytoptenbooks?

 

Gelée de framboises et raisinets au poivre et curcuma 15 juin 2011


Ingrédients pour un peu plus d’un pot de gelée de 2,5 dl (c’était un test, donc… j’ai misé petit):

une barquette de 250 g de grosses framboises bien mûres
une barquette de raisinets (environ 250 g brut AVEC les tiges)
300 grammes de sucre
quatre à cinq bons tours de moulins à poivre
une bonne grosse saupoudrée de curcuma en poudre

  • Détacher les grains de raisinets de leurs tiges
  • Rincer les fruits
  • Les jeter dans une casserole avec le sucre, le poivre et le curcuma
  • Porter à ébullition, baisser le feu et laisser mijoter à petits bouillons une quinzaine de minutes
  • Passer les fruits au tamis pour n’en extraire que le jus
  • C’est prêt!

Attention, le curcuma a du goût. En mettre peu et en ajouter si nécessaire.

 

 
%d blogueurs aiment cette page :