Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Salade de (restes de) blanc de poulet rôti #Antigaspi 7 août 2017


Avec ce qu’on trouve sous la main

Chez nous, on aime le poulet rôti (fermier et bio de préférence), mais on ne goûte que modérément au blanc. Dès lors, que faire avec les restes? On avait la variante potée asiatique (ici: UnTrucSucréSaléFaitDeBricEtDeBrocVaguementAsiatique), mais en pleine canicule, l’envie d’un plat plus frais s’est fait sentir. En plus, dans mon PanierBio de la semaine, j’avais toute une série de jolies olivettes (petites tomates allongées) mûres à point et juteuses (le blanc de poulet, c’est un peu sec quand même). L’idée d’une salade de poulets aux tomates est née.

Je vous livre la mienne? Allez! Mais en fait, le principe est simple, on y met dedans ce qu’on a dans les placards et le frigo.

  • le blanc d’un poulet rôti découpé en petits cubes
  • des olivettes coupées en jolies tranches
  • une gousse d’ail fraîche hachée (+ celles contenues dans la carcasse de la bête, cuites donc)
  • quelques brins de ciboulette, quelques fleurs de marjolaine, un peu de basilic ciselé (le tout du jardin et fraîchement cueilli, of course)
  • une bonne cuillère de curry jaune en poudre (on en trouve des très bons et bios dans le commerce, mais on peut aussi le faire soi-même)
  • de l’huile d’olive et de sésame (vierge toastée pour plus de goût) et du vinaigre (j’ai utilisé du vinaigre de framboise artisanal)
  • du sel, du poivre

Chauffer doucement l’huile d’olive dans une poêle
Y mettre l’ail haché, le faire rissoler gentiment
Ajouter les fines herbes et le curry, laisser mijoter encore un peu et mettre à refroidir
Préparer une sauce à salade avec l’huile d’olive et de sésame, le vinaigre de framboise (deux cs d’huile pour une de vinaigre), le sel et le poivre
Y ajouter la sauce au curry refroidie, les olivettes et les dés de poulet, mélanger et laisser reposer une heure au frigo, c’est prêt.

Délicieux et rafraichissant, nourrissant et fort en goût: bon appétit!

 

Gâteau aux pruneaux #Vegan (tarte aux quetsches pour les Frouzes) 8 septembre 2014


A la différence de n° 2 qui kiffe les mirabelles, prunes et autres pruneaux (ce que les Français appellent quetsche, quelle drôle d’idée), je ne suis pas vraiment fan de ce type de fruits. Pas que je n’aime pas, c’est pas mauvais, mais bon… voilà. Pastèque, melon, cerise, framboise, myrtille (fin d’été, début d’automne), mûre ou pêche, mes goûts fruitiers seraient plutôt estivaux, voyez? Mais bon, quand on choisit les paniers bio comme Le panier de l’abeille et ben… on est parfois un peu – à l’insu de son plein gré – monomaniaque. Genre tomates en grappes, en tiges, cerise ou cœur de bœuf (des VRAIES, pas des clones brevetés sans goût!) ou chou à profusion à toutes les sauces et, en ce moment, donc… pruneaux en quantité!

J’ai deux fois de suite, testé ça: CakeSaleAuxPruneaux. Au cours d’un apéro sympa. Notamment. Et c’est bon. Vraiment.

Mais samedi, invités chez des amis, nous avons eu droit à un gâteau aux pruneaux absolument délicieux. Madame avait fait la pâte. C’était un régal. Du coup, avec tous ces pruneaux qui restaient là à attirer les mouches à vinaigre, j’ai tenté, moi aussi, le coup: pâte brisée maison incluse (recette Betty Bossi) et liaison (avec changements persos) de Manuella Magnin (journaliste au Femina). Pas mal, jugez plutôt:

Pâte brisée (recette Betty Bossi avec variante sucre roux):
200 g de farine
1 pincée de sel
80 g de sucre de canne brut
120 g de beurre froid coupé en morceaux
1 petit œuf (ou un grand dont on ne met pas tout le blanc)
850 g environ de pruneaux dénoyautés et coupés en morceaux
3 c.s. d’amandes moulues
Liaison (recette Manuela Magnin SANS maïzena):
2 dl de lait
1 dl de crème
1 œuf
3 cs de sucre roux

  • Mélanger la farine, le sel et sucre dans une terrine
  • Ajouter le beurre et travailler à la main jusqu’à obtenir une masse grumeleuse
  • Ajouter l’œuf et rassembler rapidement en une pâte souple mais SANS pétrir
  • Mettre au frais pendant au moins 30 minutes
  • Dénoyauter les pruneaux, les couper en quatre
  • Moudre les amandes (celles-ci sont moins chères entières et c’est très facile et rapide de les moudre)
  • Mélanger au fouet le lait, la crème, l’œuf et le sucre, réserver au frais
  • Abaisser la pâte sur un peu de farine, foncer la plaque et piquer la pâte si désiré
  • Couvrir le fond de la pâte avec les amandes moulues
  • Disposer joliment les morceaux de pruneaux
  • Couvrir de la liaison
  • Enfourner à 220° pendant 45′ environ
  • Servir tiède ou froid
 

 
%d blogueurs aiment cette page :