Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Mes premières papas arrugadas et leur mojo picòn #Vegan 2 mars 2017


Une recette tout droit venue des îles Canaries. Les mojos, verts, rouges, piquants ou pas, sont servis à tous les repas comme accompagnement pour le pain et/ou les viandes et poissons. C’est très très bon et typique des Canaries.

Des patates (plutôt petites, à chair ferme, mais moelleuse)
Du gros sel marin en quantité
De l’eau

Trois à quatre gousses d’ail
1 cuillère à café de sel
1 à 2 piments rouges mi-forts
1 cuillère à café de cumin
1 cuillère à soupe de paprika en poudre fort ou mi-fort selon les goûts
1 pincée de brins de safran
250 ml d’huile d’olive
un peu de vinaigre

  • Mettre les patates dans une casserole
  • Verser de l’eau jusqu’à les recouvrir
  • Ajouter une à deux (selon la quantité de patates) grosses poignées de sel marin (l’eau doit être TRÈS salée)
  • Cuire les patates jusqu’à tendreté
  • Les égoutter et les remettre dans la casserole
  • Remettre la casserole sur le feu (feu doux), remuer légèrement en laissant l’eau s’évaporer en entier jusqu’au moment où les patates prennent un aspect ridé
  • Réserver au chaud ou servir
  • Mélanger dans un broyeur, mortier ou mixer tous les ingrédients et les réduire en fine purée
  • Ajouter une cuillère à soupe de vinaigre, goûter, en ajouter si nécessaire

Les Papas arrugadas se servent telles quelles avec leur mojo picòn ou en accompagnement d’un poisson ou d’une viande.

 

Petite pâte de piments maison #Bio #vegan 21 octobre 2015


Facile à faire, goûteusePour une pâte aux piments maison à utiliser comme base pour les pâtes à la putanesca ou épicer les plats à sa guise comme une SauceTacosMaison, il faut (la quantité dépend de celle des piments à disposition, mais disons 4 à 5 gousses d’ail pour une dizaine de gros piments:

des piments
de l’ail
du sel
du poivre (et oui!)
quelques grains de cumin carvi (si vous voulez)
de l’huile d’olive pour le moelleux et couvrir la pâte afin qu’elle se conserve (un peu comme avec le pesto)

  • Epépiner les piments, les couper grossièrement
  • Peler l’ail
  • Jeter tous les ingrédients dans le mixer et hop! à fond jusqu’à obtenir une pâte moelleuse et qui sera riche en goût, et piquante (ou pas) selon… le piment choisi.
 

Le pesto maison est bien meilleur! #vegan #bio 29 août 2014


Quiconque a déjà fait son pesto maison sait que son goût est inimitable, délectable, BIEN meilleur que le pesto acheté tout prêt. Mais qu’il est aussi bien plus cher! Une des rares choses à faire soi-même qui coûte plus cher qu’acheté déjà confectionné.

Et il y a une bonne raison à ça! La FédérationRomandeDesConsommateurs relève dans le dernier numéro de son magazine Mieux choisir (seul sur la place à être sans publicité), que dans les pestos prêts à l’emploi,

(…) l’huile de tournesol remplace l’olive extra vierge, les noix de cajou se substituent aux pignons de pin, le Grana Padano tient lieu de Parmigiano Reggiano. En clair, le bocal renferme trois variantes low-cost des principaux composants de base, puisqu’elles coûtent jusqu’à respectivement 90%, 70% et 30% moins cher que les produits d’origine.

Une fois de plus, l’industrie agro-alimentaire se fiche de nous, n’est-il pas? La seule parade (même si elle coûte plus cher) est de faire soi-même son pesto. C’est facile, promis, et c’est tellement bon (la recette, ici: MonPestoTropBonTropFacile).

Mieux Choisir, septembre 2014, n° 71, page 30

 

Les trois pestos: alla genovese, rosso et d’olives noires #Vegan #Bio 11 septembre 2013


Trois pestos pour une soirée pâtes gourmande

Pour une soirée pâtes ou à tartiner sur des crackers en en-cas, ces trois pestos sont tout simplement divins:

Pesto alla genovese:
Ma recette, ici: MonPesto

Pesto d’olives noires:
250 g d’olives noires
2 gousses d’ail
1 bouquet de persil finement hâché
huile d’olive

  • Dénoyauter les olives
  • Passer au mixer avec l’ail et de l’huile d’olive jusqu’à obtenir une pâte lisse
  • hacher le persil
  • Mélanger avec le persil

Pesto rosso:
1 cc à thym frais
120 g de tomates séchées
1,5 dl d’eau chaude (ou de bouillon de légumes) peu salée
1 cs de concentré de tomate
1,5 dl d’eau chaude salée ou de bouillon de légumes
2 cs d’amandes non pelées hachées grossièrement
2 cs de pignons entiers
2 cs de parmesan fraîchement râpé
2 cs d’huile d’olive

  • Porter à ébullition l’eau chaude (ou le bouillon)
  • Y plonger le thym et les tomates séchées et laisser mijoter 5 minutes à feu doux
  • Egoutter les tomates, réserver l’eau (ou le bouillon), laisser refroidir
  • Dorer amandes hachées et pignons entiers dans une poêle sans matière grasse
  • Mixer tous les ingrédients, y compris le liquide, mais sans le parmesan, jusqu’à obtenir une consistance crémeuse et ferme
  • Incorporer le parmesan râpé minute

Pour ma part, afin de conserver l’arôme de tous les ingrédients, je n’ai salé (très peu) que le bouillon de légumes du pesto rosso et n’ai pas mis de sel dans les deux autres.
Et, est-il utile de le préciser? tous les ingrédients sont bios. Bien sûr.

 

Salade grecque à ma façon (bio, what else?) 29 juin 2012


Salade grecque parfumée à la coriandre

C’est frais, c’est sain, c’est rafraîchissant. Mais, si il y a toujours des concombres, des tomates et de la féta (bio à la Coop), du vinaigre à la framboise (bio de la Migros) et de l’huile d’olive 1ère pression à froid, du sel maison* il n’y a pas toujours des olives et, depuis quelques jours, il y a… il y a… de la coriandre! Un délice qui change de la recette traditionnelle.

P.S.: Dans celle-ci, j’ai même ajouté des radis du marché. Intéressant.

* la recette, ici: Des sels, vite!

 

Pain bio au millet et aux graines sans gluten, c’est comment? 11 octobre 2011


Suspense! Article à deux temps.

Premier temps. J’aime bien le site Green-Shop.ch. J’y achète d’ordinaire des produits hygiéniques en coton bio, quelquefois du savon et/ou des shampoings bien que, pour ces derniers, je préfère Cocooning (boutique et site) car sans emballage ou presque. Une fois par semaine (jeudi ou vendredi?) ont lieu sur Green-Shop des Ventes privées. On peut y acheter des produits bio dont la date de péremption est proche à des prix tout doux (et même parfois avec les frais de livraison offerts). C’était l’occasion pour moi de tester deux ou trois de ces produits, dont certains sans gluten. C’est pas qu’on soit allergique au gluten dans la famille, mais entre pain, pâtes et germes de blé, on mange (comme tout le monde) trop de gluten (d’où l’augmentation des allergies à celui-ci). Bref, j’ai tenté ma chance et ai acheté une Farine de riz et de châtaigne bio (sans gluten) dont je ne sais pas encore quel usage je vais faire et une Préparation pour pain bio au millet et aux graines (sans gluten évidemment).

Alors c’est comment le pain bio au millet et graines?

  1. Surprise première: il s’agit en fait d’une farine de riz demi-complet et d’une farine de millet auxquelles on a ajouté des graines de lin et de chanvre (!). Pour confectionner le pain, il nous faut du levain ou de la levure bio, de l’eau tiède et de l’huile d’olive. J’ai toujours de la levure de boulanger dans mon frigo, l’huile d’olive est une base de ma cuisine, donc l’affaire est (quasi) faite.
  2. Surprise seconde: alors que j’ai pour habitude de pétrir longuement ma pâte (pain, tresse ou petits pains), cette recette préconise de mélanger 25 g de levure, une cuillère à soupe d’huile d’olive et 500 ml d’eau tiède avec une spatule en bois! Et, pour aérer la pâte, de la « soulever une minute avec la spatule »… car celle-ci, disent-ils doit être identique à celle d’une pâte à cake. Bon. La texture ainsi obtenue, il s’agit de la déposer dans un moule à cake sous un linge humide et de la laisser monter entre 1 h 30 et 2 h.
  3. Surprise troisième: ce mélange est très blanc, laiteux et a effectivement la consistance d’une pâte à cake.

Je l’enfourne ensuite 45 min. dans un four préchauffé à 180°.

Deuxième temps. Force est de reconnaître que le pain a belle allure et présente bien.


Au goût, c’est… intéressant. Croûte croustillante juste ce qu’il faut, mie aérée, le pain a un arrière-goût de riz au lait (pour ceux qui aiment, moi, je ne raffole pas) et de céréales de notre enfance (avant que Kellogs bombarde l’Occident avec ses Corn Flakes vides en nutriments). Pour faire bref, on va dire que ça se laisse manger, que les enfants ne vont pas adorer et qu’on va continuer avec le pain traditionnel (Pain bio). Je n’oublie pas cependant qu’il ne s’agit là, sans doute, que d’une question de goût et/ou d’habitudes.

 

Penne al pesto di pomodori e alici


C’est le dernier moment pour cuisiner ce pesto avec les restes du plant de basilic. La recette originale (en italien) comprenait 400 g de filets d’anchois frais… Je vous mets au défi d’en trouver dans notre beau pays. J’ai donc modifié quelque peu la recette et mis « au pif » de beaux filets d’anchois salés conservés dans une bonne huile d’olive (achetés pour notre part à Palerme, rien que ça!). Il en faut bien moins, environ 200 g, je dirais.

Ingrédients pour 6 personnes:

50 g de tomates séchées
40 g de noix de cajou
une bonne poignée de feuilles de basilic frais (en garder quelques-unes pour la garniture)
4 cs de parmesan fraichement râpé (c’est franchement meilleur) + du parmesan pour servir à table
6 cs d’huile d’olive
1 gousse d’ail
une bonne quinzaine de filets d’anchois conservés dans de l’huile d’olive
500 g de penne bio à l’amarante (Coop) ou d’autres penne plus classiques

  • Plonger les tomates séchées dans un bol d’eau bouillante et les laisser tremper un quart d’heure
  • Les essuyer dans du papier ménage et les couper en fines lamelles
  • Les mettre dans le mixer avec les noix de cajou, l’ail et le basilic et mixer une première fois.
  • Ajouter le parmesan et l’huile d’olive et mixer à nouveau le tout jusqu’à obtenir une consistance homogène et bien lisse.
  • Jeter les penne dans l’eau bouillante et les cuire jusqu’à ce qu’elles soient al dente. Conserver un peu d’eau de cuisson qu’on mélangera avec le pesto.
  • Pendant ce temps, tailler en petits morceaux les anchois et les ajouter au pesto (en goûtant au fur et à mesure car les anchois en conserve sont très salés et huileux, donc goûteux). Pesto qu’on aura versé dans une casserole dilué avec une demi-verre d’eau de cuisson des pâtes.
  • Mélanger les penne au pesto à l’anchoix, garnir de feuilles de basilic, servir avec du parmesan fais.

Elle est pas belle, la vie?

 

 
%d blogueurs aiment cette page :