Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Salade de (restes de) blanc de poulet rôti #Antigaspi 7 août 2017


Avec ce qu’on trouve sous la main

Chez nous, on aime le poulet rôti (fermier et bio de préférence), mais on ne goûte que modérément au blanc. Dès lors, que faire avec les restes? On avait la variante potée asiatique (ici: UnTrucSucréSaléFaitDeBricEtDeBrocVaguementAsiatique), mais en pleine canicule, l’envie d’un plat plus frais s’est fait sentir. En plus, dans mon PanierBio de la semaine, j’avais toute une série de jolies olivettes (petites tomates allongées) mûres à point et juteuses (le blanc de poulet, c’est un peu sec quand même). L’idée d’une salade de poulets aux tomates est née.

Je vous livre la mienne? Allez! Mais en fait, le principe est simple, on y met dedans ce qu’on a dans les placards et le frigo.

  • le blanc d’un poulet rôti découpé en petits cubes
  • des olivettes coupées en jolies tranches
  • une gousse d’ail fraîche hachée (+ celles contenues dans la carcasse de la bête, cuites donc)
  • quelques brins de ciboulette, quelques fleurs de marjolaine, un peu de basilic ciselé (le tout du jardin et fraîchement cueilli, of course)
  • une bonne cuillère de curry jaune en poudre (on en trouve des très bons et bios dans le commerce, mais on peut aussi le faire soi-même)
  • de l’huile d’olive et de sésame (vierge toastée pour plus de goût) et du vinaigre (j’ai utilisé du vinaigre de framboise artisanal)
  • du sel, du poivre

Chauffer doucement l’huile d’olive dans une poêle
Y mettre l’ail haché, le faire rissoler gentiment
Ajouter les fines herbes et le curry, laisser mijoter encore un peu et mettre à refroidir
Préparer une sauce à salade avec l’huile d’olive et de sésame, le vinaigre de framboise (deux cs d’huile pour une de vinaigre), le sel et le poivre
Y ajouter la sauce au curry refroidie, les olivettes et les dés de poulet, mélanger et laisser reposer une heure au frigo, c’est prêt.

Délicieux et rafraichissant, nourrissant et fort en goût: bon appétit!

Publicités
 

Curry d’aubergine #VEGAN #BIO 1 septembre 2013


1 grosse aubergine
2 cs d’huile d’olive
1 cc à graines de cumin
1 oignon moyen émincé grossièrement
2 petits piments rouges Piri-piri forts coupés finement
1 petit tronçon de gingembre frais pressé (pas facile à trouver hors épiceries bio spécialisées)
1 grosse gousse d’ail pressée
1 cs de pâte de curry (là aussi, pour le bio… on repassera)
1 tomate moyenne coupée en dés
1 yoghourt nature (110 à 150 g)
1/2 botte de coriandre fraîche hâchée
du sel

  • Préchauffer le four à 230° (en cas de four à air chaud, baissez le thermostat de 10 à 20°)
  • Couper le pédoncule! Ça vous évitera la mésaventure qui m’est arrivée: une aubergine boursouflée et gonflée à bloc par la chaleur et qui éclate au moment où j’ai tenté de la récupérer dans le four… Paf! De l’aubergine partout!
  • Placer la dite coquine sur la grille du four où elle va cuire 20 à 30 minutes
  • La sortir, la laisser refroidir quelque peu pour mieux la peler
  • Couper l’aubergine en morceaux
  • Pendant ce temps, mélanger dans un bol les morceaux de tomate, le cumin, l’ail, le gingembre et le curry
  • Chauffer l’huile dans la poêle, y faire fondre l’oignon
  • Ajouter la mixture contenant tomate, ail, gingembre, cumin et curry, mélanger soigneusement et laisser mijoter une à deux minutes à feu moyen à fort
  • Ajouter le yaourt, l’aubergine et le piment et bien mélanger à nouveau
  • Saler
  • Couvrir et laisser cuire à 10 minutes à feu moyen
  • Réduire le feu, ôter le couvercle, laisser mijoter 5 minutes à feu doux.
  • Couvrir de coriandre fraîche et servir avec du riz, des naans ou de la pita

J’ai trouvé cette recette dans mon panier bio hebdomadaire du Panierdel’Abeille
et l’ai un peu adaptée (à mes placards, mes envies) comme d’hab’!

Et si y a pas de photo, c’est que j’ai tout bâfré pratiquement dans la casserole, tellement c’était bon!

 

Galettes de thon épicées 7 août 2012

Filed under: Automne,Eté,Hiver,Je cuisine,Printemps — essaipat @ 19:11
Tags: , , , ,

C’est bon, c’est sain, ça change.

Recette pour 4 galettes (repas pour 2 personnes ou encas pour 4):

4 cs de farine bise
sel et poivre
200 g de thon en boîte, de préférence au naturel et portant le label MSC (pêche durable), égoutté
2 à 3 cs de pâte de curry (moins si des petits enfants sont prévus au repas)
1 petit oignon nouveau haché en petits dés
1 œuf battu
huile d’olive pour la friture

  • Mélanger la farine avec une bonne pincée de sel et du poivre dans un grande assiette plate
  • Écraser à la fourchette le thon égoutté et bien le mélanger à la pâte de curry, à l’oignon haché et à l’œuf battu
  • Façonner quatre galettes et passer les soigneusement dans la farine.
  • Faire chauffer l’huile dans une poêle et y mettre à frire les galettes 4 à 5 minutes de chaque côté jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.

A servir avec une salade verte au vinaigre de framboise et du riz blanc aux herbes.

S’il n’y a pas de photos aujourd’hui, c’est que… JE N’ARRIVE PAS à confectionner des galettes dignes de ce nom qui tiennent, fermes et tout, qu’on puisse fièrement prendre en photo. Comme c’est la deuxième fois que je fais cette recette et qu’elle est plébiscitée, je ne désespère pas d’y arriver.

 

Penne ai peperoni: squisiti! #Vegan 25 septembre 2011


Simple, facile, bon.

400 g de penne
2 poivrons verts
2 gousses d’ail
5 feuilles de basilic frais
1 cc de curry (en poudre) ou en pâte
4 à 8 cs à soupe d’huile d’olive (selon l’envie, le goût, la grosseur des poivrons)

  • Laver les poivrons, les vider de leur cœur et des graines
  • Les couper en petits morceaux
  • Les faire revenir dans l’huile d’olive très chaude quelques minutes
  • Baisser le feu, ajouter le curry et laisser mijoter une vingtaine de minutes
  • Couper finement l’ail et en gros morceaux le basilic
  • Mettre de l’eau à bouillir, y jeter les pâtes, les cuire al dente, les égoutter.
  • Mélanger les pâtes aux poivrons, ajouter le basilic et l’ail, laisser revenir quelques minutes.
  • Servir.
 

Un truc sucré salé fait de bric et de broc et vaguement asiatique 17 décembre 2010


Ou l’art d’accommoder les restes de poulet rôti

Ce plat, en passe lui aussi de devenir un classique familial, dépend de ce qu’il y a dans les placards et le frigo.

Dans notre famille, on aime le poulet rôti (surtout Juniorette disons-le), mais on ne goûte guère au blanc. De poulet. Du coup, le poulet étant quand même fortement doté en blanc (de poulet), il faut bien trouver le moyen de l’accommoder. Il y a eu le temps de la salade composée dans laquelle je jetais – habilement – le blanc de poulet coupé en dés, mais bon, l’enthousiasme familial n’y étant pas, j’ai « inventé » (et le mot n’est pas trop fort) une recette genre machin vaguement asiatique qui plaît à tout le monde.

L’indispensable:

Dans les trucs qu’il « faut avoir », rien que vous n’ayez pas – ou ne puissiez avoir – en permanence.

une gousse d’ail pressée ou finement hâchée
un oignon coupé en fines lamelles
du persil haché (basilic, persil, romarin, sarriette ou ciboulette, je les achète en quantité, les hache pour certains et les congèle, j’en ai ainsi toute l’année)
de l’huile, du beurre ou du saindoux (ce que vous avez sous la main) pour rissoler
de la pâte de curry (classique, vert, jaune ou rouge, selon vos goûts et vos envies) ou, à défaut, du curry en poudre (mais c’est moins goûteux)
de la crème ou du lait de coco (les deux se gardent très bien et personnellement, j’ai toujours ou l’un ou l’autre dans mes placards), à choix selon l’envie du moment (ou ce qu’il y a en réserve).
des vermicelles de riz ou de haricots et petits pois (nous en avons toujours en réserve au même titre que le riz ou les pâtes au blé dur)
du blanc de poulet of course

Les viennent avec:

Dès cet instant, la recette finale résultera de ce qu’il y a dans le frigo en légumes frais, des fruits à disposition et du reste des placards. En général, je trouve toujours un ou deux légumes et fruits, genre (selon la saison, bien sûr):

une carotte, un poireau, un pied de brocoli, quelques topinambours, etc. coupés en dés, lamelles ou fin bâtonnets
une banane, un ananas, une pomme ou une mandarine, du raisin, par exemple, coupés en petits morceaux
des raisins et/ou des champignons secs, pignons, cacahouètes, noix de cajoux, etc.

Si on peut ajouter presque tous les légumes qu’on veut, attention aux fruits très parfumés: une banane ou une dizaine de morceaux d’ananas, c’est largement assez dans une potée pour 4 personnes.

  • Faire revenir l’ail et l’oignon dans un peu de matière grasse dans un wok (ou une poêle)
  • Jeter les légumes dans le wok et les faire revenir avec les oignons et l’ail
  • Ajouter le poulet, mélanger soigneusement, faire rissoler une minute ou deux
  • Mélanger une à deux cuillères à café de pâte de curry doux (les enfants ne sont guère friands des trucs qui « arrachent » la gueule, donc j’y vais mollo, mais libre à vous de faire le plat aussi fort que vous le souhaitez)
  • Aromatiser avec les herbes de son choix (persil, ciboulette) ou un petit morceau de gingembre
  • Ajouter crème ou lait de coco selon la consistance souhaitée et la quantité d’ingrédients composant le plat
  • Laisser mijoter le temps que les légumes cuisent quelque peu tout en restant croquants
  • Pendant ce temps, mettre à tremper la quantité de vermicelles désirée dans de l’eau très chaude
  • Essorer les vermicelles et les ajouter au plat, bien mélanger
  • Mettre les morceaux de fruits
  • Saler et poivrer
  • Laisser mijoter à feu doux quelques minutes encore

C’est bon, ça n’a jamais le même goût et ça permet de faire beaucoup avec peu. Bon appétit!

 

 
%d blogueurs aiment cette page :