Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Salade de (restes de) blanc de poulet rôti #Antigaspi 7 août 2017


Avec ce qu’on trouve sous la main

Chez nous, on aime le poulet rôti (fermier et bio de préférence), mais on ne goûte que modérément au blanc. Dès lors, que faire avec les restes? On avait la variante potée asiatique (ici: UnTrucSucréSaléFaitDeBricEtDeBrocVaguementAsiatique), mais en pleine canicule, l’envie d’un plat plus frais s’est fait sentir. En plus, dans mon PanierBio de la semaine, j’avais toute une série de jolies olivettes (petites tomates allongées) mûres à point et juteuses (le blanc de poulet, c’est un peu sec quand même). L’idée d’une salade de poulets aux tomates est née.

Je vous livre la mienne? Allez! Mais en fait, le principe est simple, on y met dedans ce qu’on a dans les placards et le frigo.

  • le blanc d’un poulet rôti découpé en petits cubes
  • des olivettes coupées en jolies tranches
  • une gousse d’ail fraîche hachée (+ celles contenues dans la carcasse de la bête, cuites donc)
  • quelques brins de ciboulette, quelques fleurs de marjolaine, un peu de basilic ciselé (le tout du jardin et fraîchement cueilli, of course)
  • une bonne cuillère de curry jaune en poudre (on en trouve des très bons et bios dans le commerce, mais on peut aussi le faire soi-même)
  • de l’huile d’olive et de sésame (vierge toastée pour plus de goût) et du vinaigre (j’ai utilisé du vinaigre de framboise artisanal)
  • du sel, du poivre

Chauffer doucement l’huile d’olive dans une poêle
Y mettre l’ail haché, le faire rissoler gentiment
Ajouter les fines herbes et le curry, laisser mijoter encore un peu et mettre à refroidir
Préparer une sauce à salade avec l’huile d’olive et de sésame, le vinaigre de framboise (deux cs d’huile pour une de vinaigre), le sel et le poivre
Y ajouter la sauce au curry refroidie, les olivettes et les dés de poulet, mélanger et laisser reposer une heure au frigo, c’est prêt.

Délicieux et rafraichissant, nourrissant et fort en goût: bon appétit!

Publicités
 

Mes premières papas arrugadas et leur mojo picòn #Vegan 2 mars 2017


Une recette tout droit venue des îles Canaries. Les mojos, verts, rouges, piquants ou pas, sont servis à tous les repas comme accompagnement pour le pain et/ou les viandes et poissons. C’est très très bon et typique des Canaries.

Des patates (plutôt petites, à chair ferme, mais moelleuse)
Du gros sel marin en quantité
De l’eau

Trois à quatre gousses d’ail
1 cuillère à café de sel
1 à 2 piments rouges mi-forts
1 cuillère à café de cumin
1 cuillère à soupe de paprika en poudre fort ou mi-fort selon les goûts
1 pincée de brins de safran
250 ml d’huile d’olive
un peu de vinaigre

  • Mettre les patates dans une casserole
  • Verser de l’eau jusqu’à les recouvrir
  • Ajouter une à deux (selon la quantité de patates) grosses poignées de sel marin (l’eau doit être TRÈS salée)
  • Cuire les patates jusqu’à tendreté
  • Les égoutter et les remettre dans la casserole
  • Remettre la casserole sur le feu (feu doux), remuer légèrement en laissant l’eau s’évaporer en entier jusqu’au moment où les patates prennent un aspect ridé
  • Réserver au chaud ou servir
  • Mélanger dans un broyeur, mortier ou mixer tous les ingrédients et les réduire en fine purée
  • Ajouter une cuillère à soupe de vinaigre, goûter, en ajouter si nécessaire

Les Papas arrugadas se servent telles quelles avec leur mojo picòn ou en accompagnement d’un poisson ou d’une viande.

 

En ce début d’automne (très ensoleillé), il y eût: 13 septembre 2014


 

Sauce piquante pour tacos (ou chips mexicaines) #vegan 25 juin 2014


Au vu de ce que les agro-industriels arrivent à mettre dans de simples sauces tomates piquantes pour tacos… j’ai décidé de la faire moi-même: facile, délicieux et que du bon, voire du bio!

RIMG0680

Ingrédients bio pour un petit bocal:

1 gros oignon émincé
1 à 2 gousses d’ail émincée finement
une cs d’huile de tournesol
légumes verts coupés en dés selon ce que vous avez en stock (aujourd’hui, c’était une côte de céleri branche, mais ça peut être des petits-pois, des pois mange-tout en petite quantité (pour donner de la couleur)
1 boîte de tomates pelées (bio si possible)
1 bonne grosse cuillère de piments forts (frais, séchés ou en conserve)
du sel si vous y tenez, mais avec les piments, ce n’est pas nécessaire

  • Faire revenir l’ail et l’oignon dans l’huile de tournesol
  • Jeter la petite quantité de légumes verts coupés en petits dés, faire revenir quelques minutes
  • Ajouter les tomates, laisser mijoter une 10 à 15 minutes
  • Ajouter les piments et laisser réduire à petits bouillons
  • Mixer le tout et mettre à refroidir

RIMG0681

Sans additif d’aucune sorte, genre amidon de ceci ou cela, ou exhausteur de goût (!!!! on se demande bien pourquoi), c’est juste bon! Et fort.

Parfait pour mélanger à la farce des tacos* ou l’ajouter au moment de la confection à table (mini-moi goûtant peu aux plats piquants, je fais un hachis aux épices de couscous, sans piment, peu fort).

On peut l’utiliser comme sauce dip ou pour y tremper ses chips de maïs.

*que je ne sais pas faire, mais (le croirez-vous!?), ils ne contiennent que de la farine
de maïs et de l’huile de tournesol! Au jour d’aujourd’hui, ça tient un peu du miracle

 

 

Les trois pestos: alla genovese, rosso et d’olives noires #Vegan #Bio 11 septembre 2013


Trois pestos pour une soirée pâtes gourmande

Pour une soirée pâtes ou à tartiner sur des crackers en en-cas, ces trois pestos sont tout simplement divins:

Pesto alla genovese:
Ma recette, ici: MonPesto

Pesto d’olives noires:
250 g d’olives noires
2 gousses d’ail
1 bouquet de persil finement hâché
huile d’olive

  • Dénoyauter les olives
  • Passer au mixer avec l’ail et de l’huile d’olive jusqu’à obtenir une pâte lisse
  • hacher le persil
  • Mélanger avec le persil

Pesto rosso:
1 cc à thym frais
120 g de tomates séchées
1,5 dl d’eau chaude (ou de bouillon de légumes) peu salée
1 cs de concentré de tomate
1,5 dl d’eau chaude salée ou de bouillon de légumes
2 cs d’amandes non pelées hachées grossièrement
2 cs de pignons entiers
2 cs de parmesan fraîchement râpé
2 cs d’huile d’olive

  • Porter à ébullition l’eau chaude (ou le bouillon)
  • Y plonger le thym et les tomates séchées et laisser mijoter 5 minutes à feu doux
  • Egoutter les tomates, réserver l’eau (ou le bouillon), laisser refroidir
  • Dorer amandes hachées et pignons entiers dans une poêle sans matière grasse
  • Mixer tous les ingrédients, y compris le liquide, mais sans le parmesan, jusqu’à obtenir une consistance crémeuse et ferme
  • Incorporer le parmesan râpé minute

Pour ma part, afin de conserver l’arôme de tous les ingrédients, je n’ai salé (très peu) que le bouillon de légumes du pesto rosso et n’ai pas mis de sel dans les deux autres.
Et, est-il utile de le préciser? tous les ingrédients sont bios. Bien sûr.

 

Epinards aux raisins secs et pignons: recette Vegan! 19 avril 2013


Pour 500 g d’épinards de printemps frais:

La saucisse à rôtir (à l'ail des ours) a été achetée à un artisan-boucher au marché.

La saucisse à rôtir (à l’ail des ours) a été achetée à un artisan-boucher au marché.

 

1 oignon émincé
2 cuillères à soupe de pignons de pin
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 gousse d’ail émincée
2 cuillères à soupe de raisins secs
1 pincée de cannelle en poudre
sel et poivre

  • Équeutez les plus grosses tiges des épinards, les laver et les hacher grossièrement (au ciseau, c’est parfait)
  • Faire brunir à sec dans la cocotte les pignons, puis les réserver à part
  • Faire fondre l’oignon dans l’huile d’olive jusqu’à ce qu’il soit translucide
  • Ajouter l’ail, les épinards, les raisins secs et la cannelle
  • Augmenter le feu, couvrir et laisser cuire quelques minutes jusqu’à ce que les épinards aient fondu.
  • Ajouter les pignons et assaisonner.

Recette (tirée du Larousse des Recettes végétariennes)
aimablement mise à dispo par LePanierDeL’Abeille
en même temps que la livraison de la semaine.

 

Des amateurs pour une soirée pâtes? 12 juillet 2012

Filed under: Eté,Idées cadeaux,Je cuisine — essaipat @ 16:47
Tags: , , , , , , , ,

J’ai fait quelques réserves en prévision des longs hivers.

Pour 100 g de feuilles de basilic frais, compter 40 g de pignons, 80 g de parmesan et deux (à trois) gousses d’ail, un dl et demi d’huile d’olive (+ de l’huile pour couvrir), le tout bio, évidemment! La recette originelle comprenait du sel, moi, je n’en mets pas. Le pesto, mis en conserve, se conserve 3 mois au frigo. Veiller à toujours bien le couvrir d’huile après chaque utilisation.

 

 
%d blogueurs aiment cette page :