Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

J’ai passé deux jours à Milan 3 février 2015


Avec MonsieurMoi, nous avons choisi Milan pour honorer une box reçue en cadeau. Ben oui, une escapade urbaine pas trop loin de chez nous (qui habitons la montagne), dans une ville réputée pour le shopping juste au moment où l’euro se prend une bonne claque face au franc suisse, quoi de mieux?

Alors Milan, en janvier, c’est comment?

Les plus de ce court séjour:

  • L’accessibilité. Pour les Romands, Milan, c’est – presque – la porte à côté. En train rapide et confortable (suisse, donc propre), on y est vite. Par contre, sachez que je n’ai jamais (JA-MAIS!) réussi à prendre la correspondance prévue à Milan quand il s’agissait de continuer le voyage au delà de la capitale financière de l’Italie. Et, en bonne Lombarde, je peux vous dire que j’ai essayé maintes fois. Mais comme là, il s’agit de ne pas aller plus loin, l’habituel quart d’heure (minimum) de retard ne causera aucun dommage.
  • Pas de doute, c’est la ville du shopping par excellence: choix, qualité et même prix. On y refait sa garde-robe sans problème. Là, avec les prix italiens, le change (l’euro à un franc suisse!) et… pour ne rien gâcher, les soldes! on s’est juste régalé.
  • L’opéra absolument étourdissant, éblouissant, DieSoldaten. On avait des places bon marché, histoire de voir La Scala – somptueuse – et on a été scotché par la mise en scène, les tableaux, le décor, tout. Même la « musique » discordante allait de pair avec une histoire terrible, celles d’hommes dans un monde de soldats, de femmes dans un monde d’hommes.
  • Le Dôme. Symbole de Milan, déjà visité de nombreuses fois (je suis Lombarde, vous vous rappelez?). Nous n’étions jamais montés sur les toits. C’est fait et je peux vous dire que la vue y est incroyable!
  • La bouffe. En Italie, tu manges bien partout. Ou presque. Même les bistrots à toutous te font de bons petits plats, c’est dire! Gastro délicieux un soir, resto tout à fait convenable près de La Scala un autre et à midi, nous avons mangé dans une de ces petites adresses de trattoria ouvertes de 12 à 15h et basta où tu ne croises que des Milanais. Devinez? Très bon. Évidemment.
  • Les trams. De vieux croulants, plein de charmes, de tout neufs qu’on a évité, de moins vieux, de toutes les époques. Faut juste s’accrocher. Bien. Et n’être ni handicapé, ni vieux, ni faible.
  • Giacometti, l’expo. Un peu scolaire, un peu désuète dans sa présentation, manquant de panache, mais intellectuellement intéressante puisqu’elle raconte toute sa vie.

Les moins:

  • Gris. Avec du smog juste en dessous du soleil. L’architecture manque cruellement de charme, ça fait ville industrielle. Chaque quartier identique à l’autre. Ou presque. Même La Scala, somptueuse à l’intérieur, est d’un pouet à l’extérieur, c’en est navrant.
  • Riche et cher. Une des villes les plus chères d’Europe. Quand même.
  • Pas prêt pour l’expo universelle. Mais alors… pas du tout. Tout semble en friche, voire vaguement en construction. D’ici le 1er mai, va falloir s’activer la moindre, les Ritals, si vous voulez que les canaux dont la remise en circuit est prévue pour Milan2015 soient… navigables. Là, ça ressemblait à rien: un trou, de la boue, des déchets (ha, l’Italie…). Quant aux nouvelles voies pour un train direct, à voir d’ici, pour l’expo… guère plus avancé, le projet.
    Le pompon: deux jolis pavillons au centre de Milan (avec boutique et café-restaurant opérationnels, eux) sont censés renseigner le visiteur. Les hôtesses te tendent une brochure – plus que succincte – la seule, en anglais et quand tu demandes si elle existe en italien répondent: « Ma, è in italiano. » « No, guardate » « Ah, bè… un attimo » Finissent par t’en fournir une autre. Deux questions plus loin, tu sais que pour en savoir plus, t’iras sur internet. Seule vraie info: les prix.
    26.02.2015: Parue dans le magazine Starbene de Mars, une brève (ci-dessous) indique qu’il faut faire attention aux billets contrefaits déjà en circulation (Italiaaaaaa!) et ne les acheter que sur le site officiel expo2105.org! Vous voilà avertis! A noter qu’un million de Chinois sont attendus à l’exposition universelle de Milan. Groupés et traversant l’Europe au pas de charge, ils descendront ensuite sur Venise, puis sans doute Zermatt, etc. Bref, faut aimer la foule.

Attenzione ai biglietti taroccati
Se non vuoi cadere nella trappola dei biglietti contraffati che già circolano sul web e che promettono grossi sconti, acquista i tuoi ingressi a Expo 2015 Milano sul sito ufficiale: expo2105.org (sul sito trovi anche il listino completo di prezzi e pacchetti, da 27 a 32 €). Le uniche alternative legali sono le agenzie turistiche accreditate e gli sponsor, come Banca Intesa e Tim. Infine sppi che solo Coop ha il permesso di promuovere, per i soci, ingressi scontati dal 30%.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s