Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Sils Maria de Olivier Assayas 26 septembre 2014


C’est un film sur le temps qui passe, sur la beauté des actrices. Sur le talent des actrices. Sur les rôles qu’on donne – ou pas – aux actrices jeunes et moins jeunes. Un film sur les nouvelles stars qui détrônent les anciennes. Sur l’âge. Encensé par la critique, il est dit-on, pour Juliette Binoche, une mise en abîme. Ok.

Kristen Steward est lumineuse, elle absorbe l’écran, fascine. Son jeu est parfait. Juliette Binoche semble… jouer du Juliette Binoche. Le tout est très théâtral, outrancier, caricatural. J’ai passé la première moitié du film à admirer la performance sans vraiment accrocher à l’histoire. La deuxième partie m’a plus séduite, mais j’ai continué à observer un décalage critique et sceptique. C’est un bon film. Oui. Passionnant? Bouleversant? Renversant? Pertinent? Non.

Et Sils Maria, dans tout ça? L’Engadine? Ce beau canton des Grisons? C’est LA grosse déception. On ne voit rien de ce coin de pays absolument magnifique qui donne pourtant son nom au film. Un même plan tout au long du film pour illustrer le décor… Un même plan décliné à foison: au soleil, à l’aube, au crépuscule… comment dire?

Ha, j’oubliais… Juliette Binoche parle anglais sans accent français.

 

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s