Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Trierweiler, celle qu’il est de bon ton de trouver con… 10 septembre 2014


Comme Monolecte (ici: LesCoulissesDuPouvoir), je trouve qu’il y a des choses beaucoup plus importantes pour ma vie et la vôtre que les ridicules tribulations « amoureuses » d’un homme chef d’état qui n’en a, à l’évidence, pas la carrure! Mais bon, difficile d’échapper à la « fronde » que mènent gens ordinaires, libraires et journalistes contre le livre de Valérie Trierweiler. Et oui, c’est vrai, au début, j’ai pensé comme tout le monde: « quel manque de dignité » « pourquoi déballer tout ça qui est de l’ordre du privé », etc. Mais je n’aime pas beaucoup hurler avec les loups et là, la meute devenait si unanime que c’en est suspect.

Je ne vais pas ici faire un réquisitoire quelconque:

  1. parce que je m’en fous. En fait;
  2. parce que Monolecte le fait bien mieux que moi (et fort bien torché, qui plus est!).

Mais je vais noter (quand même):

  1. qu’on adore détester Valérie Trierweiler alors que, si je peux me permettre, la palme du goujat revient au monsieur haut la main! Question dignité et respect de ses compagnes, on repassera, n’est-il pas?
  2. que Hollande ait été parfaitement grotesque, lâche et bien bien con dans cette affaire-là, ça a pas fait le pataquès que fait le livre de Trierweiler – qui, en fait, se venge, démontrant posséder un sacré caractère (ça doit être ça le fond du problème, m’est avis);
  3. que j’adorerai voir M. Merkel (l’invisible) faire de même et voir ce qu’en penseraient médias et bien-pensants (je n’arrive pas à m’ôter de l’idée que le fait qu’elle soit femme ajoute à la soi-disant consternation générale. Mais je me trompe sans doute…).
  4. Que, les gentils libraires qui refusent de vendre ce livre parce qu’il est mal écrit… heu… comment dire? Ils ne vendent donc que du Balzac, disent-ils. Ok. Et ne lisent que du Camus. Ok. Et la marmotte met le chocolat dans l’emballage?

Et ce sera tout pour aujourd’hui.

Et non, je ne lirai pas ce livre.
Comme je ne lirai pas celui que pourrait écrire M. Merkel.
Mais je ne lirai pas non plus les 50 nuances de Grey, savez?!

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s