Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

La lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson, éd. Zulma 11 novembre 2013


Mon attirance pour les pays scandinaves se fait plus forte à chaque lecture. Ambiance, décor, sauvagerie de la nature, état d’esprit, tout m’enchante. A chaque visite dans le pays concerné, à chaque lecture. Un peu plus conquise.

Très poétique et beau, ce roman est un véritable hymne à la nature – plus qu’un chant à la gloire d’Helga ce qu’il fait semblant d’être – c’est puissant, profond, intelligent et intensément bienveillant. Ce roman rappelle l’essentiel: que les humains ont besoin de nature. BESOIN. Et besoin d’appartenir à une communauté. Aussi. Et que c’est vital.

Il devait être sujet aux rêves prémonitoires ou alors sa perception sensorielle lui avait annoncé notre visite longtemps avant notre arrivée. C’est du moins comme ça que je m’imaginais la chose. A croire que ce genre de sensibilité a disparu avec la multiplication des appareils de transmission électronique, que le téléphone est venu à bout du véritable lien entre les hommes, de même que fantômes et revenants semblent avoir battu en retraite quand les gens ont commencé à polluer l’air avec des émissions de radio et autres ondes magnétiques.

On pourrait à la rigueur accepter de vivre en ville, si l’on n’y devenait pas tellement ennuyeux à force d’y habiter. Même les canards de l’Étang, qui voient tout leur tomer cuit dans le bec, perdent leur éclat et leur caractère. Quand je suis allé à Reykjavík pour le compte de la Coopérative, en me baladant autour de l’Étang, j’ai pu constater que les oiseaux s’y comportent autrement. Ils ne jouent ni ne manifestent la moindre curiosité, à la différence de leurs congénères dans la nature. Les canards de Reykjavík sont devenus exactement pareils aux gens, de tristes parasites qui se chamaillent pour gober ce qu’on leur jette. N’est-ce pas précisément ce terreau qui génère des idées selon lesquelles la vie serait vide de sens? Précisément chez ceux qui ont perdu le contact avec leur vraie nature.

Oui, peut-être ai-je vécu avec l’amour et pas contre lui. L’amour ne se réduit pas au romantisme citadin où il s’agit de trouver la seule, la vraie qui comblera votre âme jusqu’à la faire déborder et dégouliner telle une pompe intarissable. L’amour est présent aussi dans cette vie que j’ai menée ici, à la campagne.

Publicités
 

5 Responses to “La lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson, éd. Zulma”

  1. Ah ! Finalement, toi non plus tu ne dis pas plein de choses. Mais tu as mis un extrait. Personnellement, j’en ai mis un sur ma page d’auteur Facebook, comme quoi il m’a tout de même interpelée ce livre ! 🙂
    Je trouve très juste que tu mettes en avant dans ta crituque le fait que ce soit un roman « intensément bienveillant » car c’est tout ça fait ça, bravo.

  2. Didi Says:

    Coucou,
    je viens lire ton billet sur La lettre à Helga.
    Oui, la dimension naturelle est très importante aux yeux de Bjarni et des Islandais.
    Je n’ai pas visité ce pays mais ce doit être formidable !
    @ bientôt

  3. Leiloona Says:

    Je crois qu’en fait les auteurs scandinaves ne sont pas faits pour moi car « rosa candida » ne m’avait pas tant charmée que ça …

    • essaipat Says:

      Ho, mais il n’y a pas que ces auteur(e)s-là, de scandinaves 😉 ! Il y a aussi pas mal de polars comme ceux écrits par Arni Thorarinsson, Islandais, et tous les autres romanciers, qu’ils soient Suédois, Danois ou Norvégiens, que diable! Moi, j’adore. L’ambiance, tout ça, je retrouve mes impressions de voyages dans ces pays. Très beaux.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s