Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

L’illusion du génie génétique écologique #OGM #PGM 20 août 2013


Les Académies suisses des sciences viennent de publier un plaidoyer unilatéral en faveur du lobby agrochimique. Une position surprenante vu le nombre croissant d’études internationales mettant en garde contre les dangers et les dommages causés par le génie génétique dans l’agriculture.

(…) Les promesses scientifiques selon lesquelles les PGM* contribueraient à une exploitation durable et respectueuse de l’environnement n’ont pas été tenues à ce jour.
Bien souvent, la culture de PGM a des effets secondaires considérables. Par exemple, les espèces tolérantes aux herbicides engendrent une hausse de la consommation de produits et une réduction de la biodiversité dans les champs.

(…) Aux Etats-Unis, où maïs, colza et soja transgéniques sont cultivés à large échelle, les dégâts écologiques sont avérés: la population de monarques a fortement reculé en raison des masses d’herbicide utilisés pour lutter contre les plantes fourragères indésirables. Or comme cette flore développe des résistances, la quantité et le nombre d’herbicides augmentent constamment selon d’autres études.

(…) Une étude réalisée cette année sur la durabilité de la culture de PGM en Suisse conclut de manière générale que les plantes transgéniques ne procurent aucun avantage écologique et peu de bénéfices économiques. Et voilà que les Académies suisses des sciences viennent réfuter ces résultats et déclarent dans une brochure récemment parue que certaines PGM pourraient contribuer à une agriculture rentable et respectueuse de l’environnement en Suisse.
(…) En dressant le bilan des autorisations de cultiver des PGM depuis quinze ans en Europe, la brochure fournit paradoxalement la contre-preuve involontaire de l’illusion écologique: l’annexe énumère toutes les demandes d’autorisation déposées dans l’UE. Les végétaux répertoriés (…) sont presque exclusivement tolérants au glyphosate et au glufosinate, interdit aujourd’hui en raison de sa haute toxicité. (…)

Les Académies suisses des sciences demandent dans leur rapport annuel 2011 que le « conseil politique respecte les standards scientifiques habituels ». C’est-à-dire qu’il distingue l’exposé des faits et leur interprétation. (…)
Des objectifs nobles, si ce n’est que la brochure des académies ne remplit absolument pas ces exigences. Les auteurs cités dans l’impressum sont tous d’ardents défenseurs du génie génétique. Et les scientifiques mentionnés comme « experts » proviennent du même milieu. (…) beaucoup travaillent directement ou indirectement pour des organisations ou des entreprises ayant un fort intérêt économique à ce que les PGM soient autorisées.

Extrait de Pro Natura Magazine 4/2013, plus d’infos ici: GénieGénétique

*PGM: plantes génétiquement modifiées

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s