Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Réduisez les dividendes avant de toucher aux salaires! 22 avril 2013


INVITATION À L’AG DE TAMEDIA
Le calcul est simple: les actionnaires de Tamedia reçoivent 47,7 millions de dividendes pour l’exploitation de l’année d’exploitation 2012. Dont 35 millions qui vont aux familles propriétaires qui détiennent environ trois quarts des actions. Chaque action rapporte 4,5 francs en 2012.
Selon l’ordre de marche de Tamedia, les rédactions et les imprimeries doivent économiser 34 millions ces trois prochaines années. Or si les actionnaires renonçaient à 2,25 francs par action, il serait déjà possible de mettre 24 millions de francs de côté pour la garantie de la qualité de l’information et des places de travail. Les bénéfices pourraient même être investis pour améliorer la situation.

DES DIVIDENDES RÉDUITS DE MOITIÉ AU LIEU DE MESURES D’ÉCONOMIES!

Jeudi 26 avril, dès 13 heures devant la Kongresshaus, Claridenstrasse 5, Zurich

Départ de Genève à 10h15, de Lausanne à 10h50 et de Berne à 12h02
S’inscrire par courriel:
dominique.diserens@impressum, patricia.alcaraz@syndicom, beatrice.mueller@syndicom

Cette invitation est parue dans dernier numéro du journal Syndicom.

Tamedia se fiche de ses salariés et le prouve une fois de plus en proposant des mesures d’économies si drastiques que même les rédacteurs en chef, d’habitude si frileux (pour ne pas dire soumis à leur éditeur) et les journalistes eux-mêmes réagissent. Les politiques qui ont laissé faire sans lever le petit doigt jusqu’à aujourd’hui y vont aussi de leur petite complainte.

Enfin? Trop tard?

Je pense personnellement que oui, mais bon…

Et tout le monde (aujourd’hui) d’y aller de son petit refrain larmoyant: diversité de la presse (où ça?), nécessité d’une presse libre et indépendante (parce qu’elle l’était? joke du jour), « mais comment qu’y sont méchants chez Tamedia » (comme si les signes depuis les fiançailles d’Editameditruc n’avaient pas montré dès le début ce qu’ils pensaient « faire » de la presse suisse…*), et blablabla et blablabli. Bref.

Alors même si j’irai pas à l’AG de Tamedia (les jeux ne sont-ils pas faits en réalité?), même si je pense que tout cela (rédac en chef, politiques et même les premières victimes, les journalistes) n’est qu’une vaste protestation de façade, je vous transmets quand même l’invitation des syndicats (ci-dessus). Parce que, oui, je pense que les salariés de Tamedia ont plus besoin de leurs boulots que les actionnaires de leurs dividendes. Et que les dits-dividendes mêmes pareils que l’année dernière (les pauvres!), même divisés par deux, ne feraient pas une grande différence pour le panier de la ménagère des heureux actionnaires. Pour les salariés, par contre, mis au chômage (ou comment se délester de ses obligations sociales sur la société…), 20 à 30% de salaire en moins, et ben – si, si! – ça change! Et pis, c’est pas comme si on n’avait plus besoin d’eux, non! C’est plutôt que ceux qui restent triment trois fois plus et n’ont plus de vie de famille (« ha quand on est journaliste on l’est vingt-quatre heures sur ving-quatre », a quand même osé un(e) redac’ en chef à mon retour de trois semaines de « vacances » alors que je n’étais au bénéfice d’aucun contrat fixe, mais à la pige… Ben voyons!)

* Mais oui, vous savez: quand Edipresse, dans le but de rendre la mariée plus belle, licenciait gaîment.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s