Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Les familles d’accueil de la Westbourne Academy… 17 novembre 2012


Je ne sais pas qui choisit les familles d’accueil pour la Westbourne Academy, école où je suis depuis 6 semaines un cours intensif d’anglais (avec pas vraiment l’impression d’avoir tant évolué que ça dans l’apprentissage de la langue, ceci étant un autre débat), mais… disons-le tout net: elles sont étranges! Je ne sais pas non plus si elles sont représentatives de l’Anglais moyen, mais ça laisse quand même perplexe. D’abord, précisons que les familles touchent un peu moins de 100 livres par semaine et par étudiant; ce qui fait quand même 600 francs suisses pour la chambre et la demi-pension. Laquelle demi-pension est le plus souvent réduite à sa portion congrue: deux toasts au petit-déj (ou un bol de céréales) et le souper.
La preuve en 7 anecdotes:

  1. J., Valaisan de 16 ans, aura à la fin de l’année passé 6 mois dans une famille qui a refusé de lui imprimer deux feuilles de papier A4 au prétexte que c’est trop cher.
    Le contrat qui lie les familles à l’école contraint celles-ci à prendre le repas du soir à table avec l’étudiant et à lui parler. J. soupe devant la télé depuis 5 mois.
  2. M., Espagnol de 29 ans, ingénieur en bâtiment, soigné et propre sur lui, a protesté nombre de fois auprès de la Westbourne Academy pour changer de famille d’accueil car la sienne était unfriendly au possible. Un vendredi soir, en rentrant des cours, sa « guestmother » l’a reçu avec une pleine seille de linge mouillé (le sien) qu’il a été prié d’aller faire sécher au séchoir public (sans qu’elle lui en fournisse même l’adresse) parce que… c’est trop cher de faire sécher le linge. Il a dit être d’accord de payer, elle n’a rien voulu savoir et il est allé vaquer par les rues, de nuit, pour trouver une buanderie publique ouverte. L’école a finalement accepté de le changer de famille après qu’il ait pris une chambre d’hôtel!
  3. Dans les prestations obligatoires que les familles doivent fournir, il y a la chambre agréablement chauffée (warf! trop comique, je crois que pas un de nous peut s’en targuer) et le droit à une douche par jour. M. a raconté qu’un de ses amis qui faisait du sport n’avait pas le droit d’en prendre une deuxième après son entraînement et a dû payer pour pouvoir en prendre une deuxième quand même.
  4. M., 42 ans, cheffe d’entreprise suisse-allemande, a hérité de la même famille. L’école a refusé de lui en trouver une autre au prétexte que celle-ci était… parfaite. Parfaitement débile, oui.
  5. C., 29 ans, Suissesse, s’est fait engueuler parce que deux soirs de suite elle a repoussé l’heure du « repas » (un truc industriel réchauffé au micro-ondes), une fois parce qu’elle était malade, une autre fois parce qu’elle n’avait pas faim à… 18 heures! La maîtresse des lieux a pété un câble alors qu’elle NE MANGE jamais avec les deux étudiants qu’elle héberge et que PAS UNE FOIS depuis 6 semaines, elle n’a cuisiné quelque chose elle-même.
  6. Son colocataire, A., Espagnol d’une trentaine d’années, fauché comme les blés, a dû payer 10 pounds par jour (15 francs) pour avoir le droit d’héberger son amie durant une semaine – qui dormait dans son lit, donc. Alors même que leur logeuse ne nettoie ni leur chambre, ni leur salle de bains et qu’elle leur sert des repas tout préparés.
  7. Moi, 48 ans, une chambre où je me pèle les trois quarts du temps au prétexte que ma logeuse a trop chaud. Après avoir mendié une ou deux fois du chauffage (trop cher disent les Anglais qui feraient mieux d’isoler leurs maisons qui sont de vraies passoires), je m’enfile sous la couette, passe un gros pull et voilà. Encore 4 semaines et il paraît que le froid conserve. Une chambre congélateur et une salle de bains que je partage avec mes logeurs et qui n’a pas été nettoyée à fond depuis 6 semaines que je suis là. Quant à ma chambre… Je ne suis pas une fée du logis, mais si ça, ça s’appelle passer l’aspirateur, je suis une fée du logis. J’ai gardé le meilleur pour la fin, la discussion du jour après que je lui ai amené mon linge à laver.
    – T’as beaucoup d’habits à laver chaque semaine! (une machine donc, une!)
    – Heu… ha bon?
    – Oui. Tu ne mets les choses qu’une fois et tu les changes?
    – Heu… oui.  Regard étonné de la dame…

Et, pour conclure, en discutant à l’instant avec une amie sur FB, elle me confie que sa mère a subi le même traitement, il y a… 50 ans! Y a de l’espoir, donc…

Publicités
 

7 Responses to “Les familles d’accueil de la Westbourne Academy…”

  1. steph Says:

    J’aime, j’adore, j’en redemande. 🙂

  2. anne nolan Says:

    Désolée Pati, comme je l’ai déjà dit: I’m ashamed. These people only do it for the money and do not represent the average English household. You should complain to the school (along with the others who are not happy) as I know their fees are expensive. However I hope that you’re enjoying yourself outside of school! Take care. Papa va bien. Bisous

    • essaipat Says:

      Don’t worry Anna, I’m sure you’re right. It’s incredible, isn’t it? For me, only 4 weeks more and it will be an experience 😉 When I’ll finish, I’ll send this post at school. Kisses, Pati

      • Christine Says:

        Bonjour, je suis une étudiante parisienne et vais signer pour 8 semaines de cours à la Westbourne Academy. Pensez vous que les cours au BBSI (Bournemouth business school International) soient de meilleure qualité? Ou avez-vous une autre école à me conseiller? Je souhaite perfectionner mon anglais pour passer le IELTS et rentrer dans une Université anglaise en sept 2013. Y a t il d’autres formules que le logement chez l’habitant? Quelles sont les noms des familles de la ville à éviter? Merci de vos conseils.

      • essaipat Says:

        Je n’ai fait que donner mon avis d’étudiante dans les conditions que j’ai vécues, d’octobre à décembre 2012. Je ne suis donc guère qualifiée pour vous donner des conseils. Néanmoins, je dirais que:
        1) si je devais envisager un autre séjour, je ne le ferais pas à Bournemouth, cette ville est une industrie de l’étudiant en anglais. Ceux-ci sont (vraiment) nombreux, quant aux touristes, ils sont majoritairement à la retraite. Mieux vaut choisir Londres ou Oxford, mais c’est plus cher.
        2) Je ne connais pas le BBSI. Quant à la Westbourne Academy… j’ai trouvé que les profs et la direction passaient beaucoup (vraiment beaucoup) de temps à nous enquiquiner pour des broutilles. Il faut aimer être traité comme des enfants: tout le monde s’en plaignait.
        3) j’ai choisi l’habitant et certains des étudiants que j’ai rencontrés étaient très contents. C’est un peu une loterie. D’autres, moins nombreux, avaient choisi la solution « résidence estudiantine » mais supportaient d’autres inconvénients: bruits, fêtes tardives, lessive et repas à sa charge, pas d’interaction avec ses logeurs (quoique, pour moi et d’autres, les dites interactions se limitaient à un quart d’heure par jour grand maximum).
        4) et… comme je n’ai pas encore reçu mes résultats d’examen (IELTS), je ne peux pas dire si ces 10 semaines à la Westbourne Academy (dont je parle aussi ici: https://essaipat.wordpress.com/2012/12/14/how-did-i-find-the-british-people/) m’auront été vraiment profitables. Je ne visais pas les universités anglaises, mais éventuellement la possibilité de tenter le First 😉
        Voilà, j’espère vous avoir été utile.
        Cordialement.
        P.

  3. Christine Says:

    Bonjour, un grand merci pour votre réponse si rapide, car je dois me décider très vite pour débuter les cours le 7 janvier (c’est la date de reprise des cours dans la majorité des écoles). Oxford est une des villes à laquelle je pensais également, mais dans la jungle des cours proposés par tous les centres de formation, il est difficile de s’y retrouver. De plus il y a peu de blogs qui donnent des avis au retour des élèves, on trouve des demandes d’infos un peu partout avant le départ… mais après c’est le silence complet. Votre expérience est donc très intéressante et si bien relatée qu’elle se lit comme une anecdote amusante et pleine d’humour… Vous avez passé The First Certificate pour rentrer en sept 13 dans une Université Anglaise? Car de mon côté je vais passer le IELTS dans 2 ou 3 mois pour me donner la possibilité d’intégrer une faculté anglaise en septembre en business et économie, à moins que je décide de rentrer ensuite en France pour intégrer une école de commerce… Avez-vous des amis qui sont sur Oxford? Avez-vous un quelconque conseil à me donner pour choisir la «bonne école»? Merci encore et à bientôt

    • essaipat Says:

      Ma réponse ne va guère vous aider, je le crains:
      Non, je ne connais personne à Oxford.
      Non, je ne sais pas comment choisir une bonne école en Angleterre. Quoique… de mon coin de pays à moi, à une autre occasion, une dame qui tenait une agence de placement et qui avait toutes les connexions (trouvée par le biais d’une recherche internet) avait trouvé pour un ado un séjour de 6 mois absolument top. Peut-être qu’en France, en cherchant sur le net, vous trouveriez le même type d’agences?
      Non, je ne cherche pas à entrer dans une université anglaise. Je voulais juste « décrocher » l’anglais pour pouvoir travailler, voyager, etc. Et si mon IELTS est bon (je n’ai toujours pas les résultats), je tenterais peut-être le First.
      Désolée.
      En vous souhaitant le meilleur pour votre séjour.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s