Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Le Café de Luan à Corbeyrier 1 juillet 2012


Le cadre est somptueux, la montée jusqu’au-dessus de Corbeyrier charmeuse et poétique. Route étroite, virages bien serrés, à une encablure d’Aigle, le lieu est enchanteur. La terrasse très agréable permet une belle vue sur les Dents-du-Midi. Au Café de Luan, on mange bien! Très bien, même. Vins, mets, vue, tout y est parfait. En ces lieux, officient Lili et Pierre Bellwald, Madame aux fourneaux (hé oui!), Monsieur au service. Lequel (service) est à l’image du patron, un poil bourru, mais très (vraiment!) attentionné. Au Café de Luan, on mange donc bien tout en étant véritablement et sincèrement choyé.

Ce soir-là, nous étions quatre et avons pris, en entrée, un os à moelle au gros sel, une terrine campagnarde artisanale de tout premier ordre, une délicate (et délicieuse) terrine de foie gras maison et son étonnant chutney aux fruits exotiques juste aigre ce qu’il faut, (moi qui ne raffole pas des chutneys et des « trucs au vinaigre » en général, j’en aurais redemandé), et des raviolis frais farcis aux bolets et à l’huile de noix (du moulin de Sévery, s’il vous plaît) à se relever la nuit pour en manger.

Nous avons enchaîné avec un lapin à la tessinoise accompagné d’une polenta comme j’en ai rarement mangé (une tuerie, ce truc, même pour moi qui n’aime pas la polenta), des ribs juste hallucinants (je pense que ce sont les meilleurs que j’aie dégustés depuis longtemps), et un curry rouge de poulet à la thaï pour deux qui aurait mérité d’être un peu mieux servi et qui, bien que très bon, ne figurera pas au palmarès du genre.

Un « plateau » de fromages de l’alpage – certes restreint, mais se mariant parfaitement avec le cadre – et deux crèmes brûlées (exquises) plus tard, nous étions repus et contents.

Pour accompagner le tout, une jolie carte de vins, délicats et/ou charpentés et parfumés. Des crus que le patron sait à l’évidence choisir. Un conseil d’ailleurs: laissez-le vous conseiller justement! Vous ne serez pas déçus.

Apéro, entrées, plats, fromage et/ou desserts, le tout pour 300 francs, le Café de Luan est une vraie découverte et une adresse à retenir assurément.

Il est prudent de réserver.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s