Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Refuge l’Espace sur le Glacier 3000 16 avril 2012


Plats dignes d’un service traiteur Migros et prix (indignes) rivalisant presque avec ceux d’un gastro: il semble généralement admis que, sur les pistes, on mange mal pour cher.

Et pourtant. Le Refuge l’Espace sis SUR le glacier des Diablerets au pied de la Quille du Diable, démontre avec brio que cuisine riquiqui, altitude (2860 mètres quand même!) et petit endroit cosy peuvent rimer avec bonne cuisine pas hors de prix. Et qu’on peut être Suisse allemand ET sympa. Je rigooooooole, mais il faut absolument souligner que les « tenanciers » du lieu, un couple de Bernois, sont simples, serviables et super gentils et que, du coup, ça vous changera des self-services impersonnels dotés d’un personnel qui daigne à peine vous jeter un coup d’œil avant de répondre d’un ton rogue à vos questions.

Bon, pour vous en convaincre, il vous faudra l’hiver chausser skis ou raquettes.

En raquettes et le souffle (pour cause de hauteur) un peu court, compter trois quart d’heure de marche d’un pas tranquille à l’aller et la même chose au retour, mais l’estomac plein. La promenade se fait pratiquement à plat. Facile, elle permet, par beau temps, de découvrir un panorama parmi les plus spectaculaires des Alpes Vaudoises. Un enchantement de sommets à perte de vue (Alpes bernoises d’un côté, Derborence de l’autre). Cette année, le refuge est encore ouvert les week-ends en avril et il est prévu qu’il soit aussi ouvert (pour la première fois) cet été. A vérifier ici: LeRefugeL’Espace.

J’y ai mangé une première fois cet hiver après avoir skié sur le glacier et j’ai décidé d’y emmener ma copine Melina qui tient une rubrique cuisine au Matin et le blog DansLaCusineDeMelina. Pas grande sportive (et ce n’est là que le prénom), elle appréhendait la balade. Mais il faut dire que je lui avais bien « vendu » le risotto morilles et oignons confits et la tomme de Rougemont, patates rôties et huile de truffes noires qui nous attendaient.

Pas déçues, nous fûmes. Toutes fières de nous, aussi.

Lors de notre visite, les patrons parlaient d’ouvrir aussi l’été. Ce qui promet de belles balades en famille dans un panorama à couper le souffle. Facile, sans danger, beau, tranquille et à la fin, un bon repas, bien mérité sur une terrasse vertigineuse qui décoiffe (ceux qui ont peur du vide, en auront pour leur argent), que demander de mieux?

Seul bémol, le prix du téléphérique pour accéder au glacier. Cher. Très. Mais le demi-tarif CFF fonctionne, c’est toujours ça.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s