Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Du prix des loyers (bis) 10 juillet 2011


Ainsi donc, Mark Muller, conseiller d’état libéral genevois en charge du logement, loue un appartement de 7 pièces pour le modeste prix de 1800 francs par mois. A gauche, ça gueule. C’est que le monsieur gagne très (trop?) bien sa vie et que la majorité (tous quoi!) des citoyens lambdas paie ce prix-là pour … allez, un trois pièces? Et même pas refait, le trois pièces. Et décentré, le trois pièces. Et certainement pas avec vue. Le trois pièces.

Ok. D’accord, c’est vrai, ça fait un peu chier de voir que certains ont des passe-droits et habitent pour une bouchée de pain de grands appartements avec vue pendant que d’autres (nous, vous, tous quoi) payons des prix faramineux pour juste avoir le droit de se loger dans un truc minable, pas agencé et avec vue sur le voisin quart-mondiste. Sans compter que ces petits veinards ne gagnent pas le SMIC et ont donc – largement – de quoi payer très cher quelque chose de joli sans passe-droit.

Alors, ok, moi aussi, je suis jalouse. Moi aussi, j’aimerais beaucoup (beaucoup!) avoir plein de pognons (plein!). Mais, une fois passé ce moment – justifié – d’envie baveuse, il n’en reste pas moins que le débat est faussé (et je m’en énervais déjà ici: Du prix des loyers, première!)

Parce que, hormis le fait de savoir s’il a droit à cet appartement ou pas ou si celui-ci ne serait pas plus adapté à une famille qui en aurait VRAIMENT besoin, le vrai problème actuellement, c’est le prix absolument surfait auquel nous sommes tous obligés de nous loger. Payer 1000 francs de plus que 10 ans auparavant un logement à peine décent alors que les salaires n’ont pas augmenté d’autant, ça ne vous fait pas grincer des dents, vous?

Dès lors, dans cette affaire, les vraies questions à se poser sur le logement sont celles-ci:

  1. Cet appartement mérite-t-il son prix? A-t-il été refait? Est-il pourri (façon de parler, vous l’aurez compris… quoique)?
  2. Le prix des appartements aujourd’hui est-il justifié? Ne pas pouvoir se loger à moins de 2500 francs (et je suis optimiste) par mois pour une famille, est-ce normal? Vraiment?
  3. Le loyer doit-il être fixé en fonction du salaire? Ça s’appellerait pas des logements subventionnés, ça?
  4. Mark Muller ne ressent-il pas une légère indécence à occuper un logement qu’il pourrait laisser à d’autres qui n’ont pas ses moyens? Pas, entendez-moi bien que le loyer doive être augmenté, non, mais l’appartement laissé à ce prix à d’autres disposant d’un salaire plus…, voyez?

Et j’aimerais rappeler que le « prix du marché » n’est en rien un indicateur fiable de ce que devrait coûter le logement. Ce n’est que l’indicateur de l’abyssale capacité à faire du pognon (sur notre dos) de la branche immobilière. Rien de moins. La « réalité vraie », c’est que le prix du logement est aujourd’hui hors toute réalité et ne correspond à absolument plus rien de concret.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s