Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

L’affaire DSK ou le « troussage de soubrette »* 20 mai 2011

Filed under: Ça m'énerve! — essaipat @ 18:24

Je ne sais pas vous, mais moi, personnellement, je me soucie comme d’une guigne de DSK. D’abord parce que le monsieur a sans doute creusé la tombe dans laquelle il se trouve. Insister lourdement auprès de tout ce qui porte clito, c’est … fatiguant et à la longue, il est normal que cela vous revienne dans la tronche. Et puis il est plus que temps que ces dinosaures méprisants qui se croient séducteurs alors qu’ils ne sont que prédateurs dégagent de l’espace public et du pouvoir.

Non, moi, ce qui m’intéresse dans l’aventure, c’est le traitement de l’affaire qu’on en fait (nous, vous, moi, les médias) et ce que ça révèle de notre société encore largement sexiste (bien qu’on s’évertue à nous faire croire que tout va pour le mieux dans le plus égalitaire des mondes). En cela, DSK remet le combat féministe au goût du jour et nous rend bien service, je vous le dis.

Les médias, les forums, tout le monde – moi, y compris – se déchirent sur la question de savoir s’il est coupable ou pas. C’est que, ailleurs, dans le monde, il ne se passe rien, vous ne le saviez pas? (sans parler de la « plus » victime, à prime abord, que lui…). Et nombre d’interlocuteurs et -trices de se fendre d’un « pauvre DSK!, s’il n’est pas coupable, il est brisé, le pauvre homme ». D’abord, mettons tout de suite les choses au point: DSK N’EST PAS PAUVRE. Il est, semble-t-il, riche. Très riche. Et ça aide. Vraiment. DSK, n’en doutons pas, s’en relèvera car, dans ce monde, avec l’argent qu’il a, il se relèvera. C’est cru, c’est trivial, mais c’est certainement vrai. Ce qui ne sera pas le cas de la victime présumée, quelle que soit sa condition: victime réelle ou victime manipulée. C’est un complot? Si cela est vrai – ce qui reste tout autant à prouver que le reste –, il faut que cela soit crédible. Ce qui conforte la thèse qui dit qu’on pouvait sans autre l’attaquer sur ce terrain-là.

Et puis, apparemment, dans notre bonne vieille Europe du sud où on croit encore que dire à une fille qu’elle est bonne (à manger?), c’est un compliment, DSK conserve bon nombre d’amis et d’admirateurs. Ce qui devrait faire l’affaire pour le consoler si d’aventure, il s’avérait qu’il était innocent. L’Amérique est puritaine? C’est vrai. Mais elle est aussi égalitaire et sur ce point-là, nous ferions bien d’en prendre un peu de la graine.

*L’expression exacte, « troussage de domestique », est de Jean-François Kahn (à lire ici: Jean-François Kahn s’encouble) avant qu’il ne s’en excuse ici: Oups!

Publicités
 

4 Responses to “L’affaire DSK ou le « troussage de soubrette »*”

  1. Nina Says:

    Je suis d’accord avec vous. Je trouve votre article très intéressant. Il y a les hommes qui aiment les femmes c’est à dire qu’ils ne les traitent pas en objet de consommation, qui les respectent et puis il y a ceux qui consomment du sexe avec des femmes n’importe où et n’importe comment et ceux là ne sont pas des séducteurs mais des prédateurs comme vous l’écrivez dans votre article. Peut-être que ces faits vont permettre une prise de conscience plus importante de la part des femmes qui ne doivent pas être considérées comme de la chair à consommer.

  2. essaipat Says:

    Ha, mais le sexe pour le sexe et uniquement ça, le sexe comme objet de consommation, c’est bon aussi. Tant que c’est entre adultes consentants. Qui se séduisent (et non se harcèlent). Tout est là.
    Merci de me lire Nina et de tous vos commentaires, ça fait plaisir.

  3. mary Says:

    Ce que je trouve de désolant à ce stade de cette affaire, c’est que Mlle Banon se décide que maintenant à porter plainte contre DSK, en supposant qu’elle ne soit pas majeure à l’époque, que faisait sa mère!!! Pourquoi n’a-t-elle pas porté plainte en temps et en heure? Moi je peux affirmer que si il était arrivé une telle chose à une de mes filles par une personne médiatisée, je n’aurais pas hésité…. Le courage de cette jeune femme et de sa mère n’est pas de mise. Trop facile maintenant que la mèche est allumée.

    • essaipat Says:

      Heu… quelle rapport avec MON billet? Où parles-je de Tristane Banon?
      Ce qui est intéressant dans votre réponse, c’est qu’elle démontre une méconnaissance totale (générale et partagée par le plus grand nombre) de ce qu’il se passe en cas d’agression. J’ai vu hier sur Arte un bref docu sur la catastrophe AZT à Toulouse il y a 10 ans. Une femme, qui n’a pourtant pas été blessée dans l’explosion, dont la maison n’a subi que des dégâts matériels réparables, dit sortir seulement maintenant de l’hébétement où l’a mise celle-là. Et n’avoir pensé à demander des dédommagements qu’aujourd’hui… 10 ans après.
      On peut dire qu’une agression sexuelle (qui touche le corps, le fondement de soi), qui plus est par un proche, met probablement le cerveau knock-out et pour un bout de temps (notez que je ne prends pas position sur l’affaire proprement dite pour laquelle c’est à la justice de se prononcer, je parle en général). Quant au défaut (dans ce cas-ci) de réaction de sa mère… et ben… je ne pense pas que tenter de violer une jeune femme soit moins grave que tenter d’étouffer l’affaire parce que ça va mettre un beau bordel. Et puis, laissons la mère et la fille régler leurs comptes entre elles, car ici, rappelons-le, c’est DSK l’accusé.
      Merci de me lire Mary.

      P.S.: Pardon, pardon d’avoir corrigé les fautes (accents, espaces, majuscules, conjugaison…), je suis puriste 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s