Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Soigner l’assurance maladie de Pierre-Yves Maillard aux éd. Favre 6 avril 2011

Filed under: Ça m'énerve!,Extraits choisis,Je lis,La LaMAL a mal — essaipat @ 15:42

Je ne sais pas vous, mais moi, y a des décisions du peuple qui me laissent perplexe. Ainsi, en est-il du refus de la caisse maladie unique en mars 2007… Pourquoi diable les Suisses ont-ils voté non? Parce qu’ils aiment être plumés? Parce qu’ils VEULENT payer plus – beaucoup plus – cher que partout ailleurs? Parce qu’ils sont c…? Avouez que les raisons qui ont amené les Helvètes à refuser une solution aux em… constants de l’arnaque actuelle – qui consiste à nous faire changer de caisse année après année (avec les frais administratifs qui s’ensuivent) – sont pour le moins obscures. Sont-ils tous actionnaires d’une caisse? Y a quand même comme un léger questionnement, non?

Bref. Moi, j’avais voté oui, vous vous en doutez. Et devinez? J’avais raison.

Cinq cantons de Suisse orientale (GL, AR, SH, SG et TG) ont présenté jeudi (le 17 mars, ndlr) une étude sur les avantages d’une caisse maladie cantonale ou régionale unique. Si le système actuel ne s’améliore pas, ils reviendront à la charge pour imposer une caisse unique. La recherche présentée à Schaffhouse montre que des économies pourraient être réalisées avec une caisse unique. Par exemple, les frais de publicité et ceux liés aux changements de caisse seraient supprimés, soit une économie d’au moins 300 millions de francs.*

Et on ne parle là que des frais de publicité et de changement de caisse… Mais une caisse unique aurait bien d’autres effets positifs sur nos finances fédérales et, vraisemblablement, notre porte-monnaie aussi. En améliorant la prévention, notamment, prévention que les caisses n’ont aujourd’hui aucun intérêt à financer.

Après avoir explicité pourquoi le système actuel ne fonctionne pas (c’est pour le cas où nous aurions encore des doutes, voyez?), Pierre-Yves Maillard démontre, exemples à l’appui, qu’imposer un système fédéraliste ne nuirait aucunement aux intérêts des citoyens. Contrairement à ce que disent ceux qui défendent la gabegie actuelle dont ils sont, entre nous soi-dit, à la fois les responsables et les grands bénéficiaires, puisque juges et partie (mais ce n’est qu’un détail, pas?).

A lire pour ne pas voter idiot quand le moment sera venu. Moment qui viendra, n’en doutez pas puisque la caisse maladie unique est à nouveau d’actualité grâce à une récente initiative populaire. Lancée en mars dernier par le PS et les Verts notamment, ses promoteurs ont jusqu’à fin juillet 2012 pour récolter les signatures.

Lu sur Romandie News

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s