Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Du beau, du bio, du bon à manger 20 février 2011


Une enquête américaine a démontré que la teneur en cholestérol des œufs avait diminué de façon spectaculaire ces dernières années (de 212 mg en 2002 à 185 mg actuellement). L’interdiction de la la farine d’os dans la nourriture pour poulets, instaurée après la maladie de la vache folle, en est la cause. Les chercheurs ont également prouvé que les œufs contiennent plus de vitamines qu’auparavant.

20 minutes du 16 février 2011

Un reportage diffusé récemment sur Planète montrait, quant à lui, à quel point l’élevage bovin à l’américaine (piqures d’hormones et farines animales) laissait la viande de ces vaches (qui ne voyaient jamais un brin d’herbe de leur vie), vide de nutriments, si ce n’est de sens.

Comme c’est curieux. Ce que mange ce qu’on mange aurait donc une incidence sur sa qualité intrinsèque en tant qu’aliment? Vous m’en direz tant.

Décidément, le bon sens semble être devenu une vraie denrée rare. Bien sûr que des légumes et des fruits qui ont été cultivés en pleine terre, sans pesticides, ni engrais chimiques, et qui ont été récoltés à maturité sont meilleurs pour la santé! Sans parler de leur goût incomparable. Bien sûr que des veaux nourris au lait de leur mère et s’ébattant dans la nature donnent une meilleure viande, plus goûteuse aussi.

Je trouve hallucinant qu’on en soit arrivé à penser que ce que l’on consomme en barquettes plastiques, préemballé, sur-salé, sur-sucré, bourré de sirop de glucose*, conservateurs, colorants, exhausteurs de saveurs, et produits chimiques divers et variés soit équivalent à un aliment brut bio.

Et, disons-le une fois encore: non, ce n’est pas plus cher de faire attention à ce que l’on achète et de n’acheter que du bio! D’abord, parce que cuisiner coûte moins cher que les plats tout prêts, que la nourriture bio et complète est plus nourrissante et rassasie mieux (on mange donc moins). Parce que, aussi, on prend ainsi soin de sa santé et c’est tout ça de moins en frais de médicaments et consultations médicales à débourser.

Et puis, ôtez donc de vos caddies tous les desserts (lactés, en crème, en compote), les boissons gazeuses, les chips, les crackers, les sodas, les biscuits, les bonbons, les paquets de céréales creuses et comparez vos tickets de caisse, vous pourriez bien être surpris!

Manger bio, est-ce ce priver?

Pas vraiment si on fait l’impasse sur les douceurs qui ont pris trop de place dans nos vies et non, si on remplace les biscuits industriels par des « faits maison » (beurre, sucre, farine, œufs, on trouve tout en bio aujourd’hui), les chips « Z » par des chips bio (ça existe! et si c’est de temps en temps, pourquoi pas?), les bonbons par des fruits secs (difficile de les trouver sans sucre ajouté, sans souffre, ni conservateurs, mais ça existe), les desserts lactés par des crèmes maison (délicieuses au demeurant) ou par des « Bonnes maman » (que des produits naturels, c’est déjà ça de pris sur l’ennemi, non?), etc. L’alternative existe, il s’agit juste de prendre le temps de s’y intéresser.

*à base de maïs fait pour engraisser les cochons,
ce qui expliquerait l’épidémie de sur-poids que subit l’Occident
qui, pourtant, se meut en rythme et en groupes dans les fitness

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s