Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Pétition pour contrer les mesures de Didier Burkhalter 1 janvier 2011

Filed under: Ça m'énerve!,La LaMAL a mal,Perdu d'avance — essaipat @ 10:44

Ça bouge au niveau des citoyens de ce pays pour ce qui est des mesures absurdes prises en toute discrétion par le Conseiller fédéral en charge de la santé Didier Burkhalter. Une pétition vient d’être mise en ligne que je m’empresse de partager avec vous. Alors si, comme moi, vous pensez qu’on ne choisit ni d’être incontinent, ni d’avoir besoin de lunettes… (mais que, par contre, on se passe très bien du très onéreux vaccin contre le papillomavirus): à vos stylos!

Le texte de la pétition (c’est moi qui souligne par du gras, que c’est joliment dit, non? les ajouts sont aussi de mon fait):

En date du 3 décembre dernier, dans la plus grande discrétion, M. Didier Burkhalter du Département Fédéral de l’Intérieur (DFI) a pris plusieurs décisions totalement inadmissibles, entrant en vigueur au 1er janvier, sans qu’aucune possibilité ne soit donnée au citoyens suisses de réagir.

Pour rappel, voici les décisions adoptées :

Les verres de lunettes et les lentilles de contact ne seront plus pris en charge, à chacun de contracter  une assurance complémentaire.

Les changes absorbants pour l’incontinence, les lecteurs de glycémie, bandelettes de tests et lancettes, pansements hydrocolloïdes/hydro-actifs verront leur remboursement maximal abaissé.

– Hôpital. La contribution aux frais de séjour hospitalier s’élèvera désormais à 15 francs par jour (frais de repas). Le cercle des personnes devant s’en acquitter s’étendra désormais à tous les adultes dès 26 ans.

Au regard de ce qui précède, il apparaît clairement que toute une partie de la population suisse sera dans l’impossibilité d’accéder à des objets de première nécessité. Pour beaucoup de famille, il est déjà des plus difficile de payer l’assurance de base, et bien entendu, des assurances complémentaires.

Le port de lunettes, pour enfants ou adultes, n’a rien à voir avec des futilités ou un plaisir, c’est une nécessité absolue. Le remboursement était à ce jour peu élevé, mais ne plus prendre en charge du tout relève de l’inconscience pure et simple. Faut-il que les enfants aient des parents riches pour pouvoir lire le tableau noir en classe? Faut-il être riche pour pouvoir simplement regarder la télé, lire, avoir une vue normale?

Les changes pour l’incontinence touchent des personnes gravement malades ou âgées, donc le plus souvent, en difficultés financières. Ce ne sont pas non plus des fantaisies ni des articles de mode que les personnes achèteraient par plaisir.

En ce qui concerne les frais de repas de l’hôpital, une fois encore les personnes hospitalisées sont, par définition, en état de faiblesse financière, pas de travail, âge, etc… Va-t’on vers des patients qui refuseront les repas par peur des frais engendrés, les proches devront-ils venir apporter à manger à leurs malades, comme cela peut se voir dans certains pays moins développés? (à noter que les frais seront de toute façon perçus même si l’on ne mange pas ou qu’on apporte son pique-nique)

Enormément de citoyens sont totalement choqués par ces mesures, entre autres, et ne savent où se tourner pour faire entendre leur voix, il vous suffit, Monsieur Burkhalter, d’avoir la curiosité d’aller regarder sur les différents forums concernant vos décisions.

Les citoyens de ce pays se sentent trahis par la manière dont vos décisions ont été prises, les citoyens de ce pays se rendent comptent qu’il y a deux poids deux mesures, les personnes aisées ne verront aucun changement, mais les personnes des classes moyennes à basses seront les premières victimes de vos « économies ».

Les assurances-maladies font des bénéfices chaque année plus importants, alors que toute une partie de la population se retrouve de moins en moins couverte.

Un élu est un personnage de l’Etat qui se doit de représenter TOUS les citoyens, quels qu’ils soient, et non pas mettre au ban de la santé toute une partie de la population et qui plus est, la partie la plus faible.

Vous qui parliez de minimum vital, lors de votre plaidoyer pour la 6e révision de l’AI, avez-vous la moindre idée de ce que cela signifie dans la réalité ?

Par cette pétition, les signataires demandent que les points mentionnés plus hauts soient annulés et que vous teniez compte de toute une partie de citoyens suisses qui désirent avoir les mêmes droits que tout un chacun!

La pétition, ici: STOP AUX ABUS DE L\’ASSURANCE-MALADIE

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s