Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

N’avalons pas n’importe quoi! de Fabiola Flex, éd. Robert Laffont/Denoël 30 novembre 2010


Plaidoyer. Au lieu d’avaler n’importe quoi, recommençons à cuisiner, c’est plus sain.

Manger nuit à la santé

Produits enrichis, allégés ou sans sucre ne font le bonheur que … de leurs fabricants! C’est ce que démontre l’auteure dans un livre qui fait un peu froid dans le dos.

Sous-titré «comment l’industrie alimentaire s’engraisse en nous vendant de l’allégé, de l’enrichi, du sans sucre, etc.», il pourrait s’appeler «ON NOUS MENT!» tellement cette évidence transparaît à chaque chapitre. Les multinationales de l’agroalimentaire soucieuses de notre santé et de notre bien-être? Laissez-nous rire! C’est pourtant ce qu’elles prétendent sans vergogne. En fait, nous confondons encore trop souvent informations et message publicitaire. Et les responsables marketing le savent qui nous vendent des barres de céréales au chocolat hyper caloriques, par exemple, sous prétexte que le «calcium et les sucres lents sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme.» Le problème, c’est qu’ils font l’impasse sur les graisses et les sucres en quantité si importantes qu’elles figurent tout en haut de la liste des ingrédients. Sans parler du prix de certains aliments qui n’ont, en outre, selon l’auteure, aucun effet aux doses conseillées dans la pub! Ainsi, ces petits pots de yaourts liquides dopés aux bactéries qui doivent valoir de l’or si l’on en juge par le seul prix: prohibitif. Si l’on doit retenir quelque chose de cette litanie de démonstrations par l’absurde, c’est de recommencer – d’urgence! – à cuisiner des plats frais et à consommer enfin ces fameuses 5 portions par jour de fruits et légumes. Pour notre plus grand bien, naturellement.

Mon dégoût de la malbouffe, version industrie alimentaire, ne date pas d’hier puisque le papier ci-dessus est paru en 2005 dans le 24heures. Malheureusement, il est toujours d’actualité.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s