Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

Toxic Food de William Reymond aux Editions Flammarion Enquête 22 novembre 2010


Enquête sur les secrets de la nouvelle malbouffe

Après avoir lu ce livre comme on lit un polar, vous ne choisirez plus vos aliments de la même manière!

La malbouffe n’est pas seulement ce que vous croyez!

Parce que, trompant notre vigilance et nous endormant à coups de fausses promesses et de messages tronqués, l’industrie agroalimentaire a modifié la nature de notre nourriture et colonisé nos assiettes au point de représenter l’essentiel de ce que nous mangeons.

Parce que, alors que la toxic food devenait notre pain quotidien, certaines maladies – Alzheimer, cancers – ont connu, parallèlement, une expansion sans précédent. Un lien de cause à effet? De multiples études prouvent que oui. A nous donc de ne pas avaler tout cru, sans savoir, ce qu’on nous incite à gober.

Après le best-seller Toxic, qui dévoilait les causes de la crise mondiale d’obésité, William Reymond pousse donc plus loin encore sa plongée dans les eaux troubles et inexplorées des conséquences de l’alimentation industrielle sur la santé. Du cancer du sein touchant des millions de femmes – qui atteint désormais aussi des hommes – aux dégâts de certains ingrédients sur les cerveaux des enfants en passant par les frites cancérigènes et le poulet enrichi aux protéines de porc, Toxic Food enquête comme jamais sur les dangers qui nous menacent à chaque coup de fourchette.

Un livre à lire absolument avant d’entamer votre prochain repas.

Comment faire pour bien faire?

  • Acheter du bio et rien que du bio, (ça réduit déjà considérablement les risques), du local et de saison: on achète moins, mais meilleur et, au final, ce n’est pas plus cher (si, si, essayez, vous verrez)!
  • Ne pas céder aux plats tout prêts, il y a de très nombreuses recettes faciles et rapides à faire avec des produits bruts. Quant aux produits industriels, ils sont 10 à 100 fois plus chers, contiennent un tas d’additifs inutiles (quand ce n’est pas carrément nocifs) et de graisses trans, sont trop salés, trop sucrés. La part la plus onéreuse de nos caddies est, en fait, composée de sodas, barres chocolatées, desserts industriels, céréales vides de substances nutritives, biscuits et pains au chocolat, toutes choses qu’on peut, soit éviter, soit faire soi-même. En outre, l’utilité prêtée par l’agroalimentaire à certains produits ne tient tout simplement pas la route. Prenons, par exemple, le cube de sauce liée. Rien de plus facile à faire soi-même en ajoutant de la farine à du liquide. C’est moins cher et plus nature.
  • Cuisiner le plus possible, faire son pain, sa pâte à gâteau. Juré, craché, ce n’est même pas si compliqué. Un peu long (peut-être), mais vous verrez ce n’est qu’un tour de main à prendre. Souvent, en plus, tout le monde préfère le goût du fait maison et, du conjoint aux enfants, râle quand ça n’est pas le cas. Et n’hésitez pas à faire participer les bambins car ils adorent mettre (littéralement!) la main à la pâte. Ils prendront ainsi goût aux bonnes choses. Sauront d’où elles viennent et pourront se montrer plus critiques à l’avenir. Faire son pain, c’est aussi de l’éducation et c’est tout bénéf pour toute la famille!
  • Contrôler les ingrédients de chaque produit pré-emballé ou de ceux qu’on ne peut faire soi-même. C’est là la partie la plus difficile et la plus coûteuse en temps. Vous seriez surpris de voir ce qu’on peut trouver dans un simple morceau de lard fumé. Fumé et salé, il devrait se conserver et bien non! Les industriels y rajoutent exhausteur de saveur (le lard, c’est bien connu manque de goût…) et conservateurs. J’ai même trouvé du vinaigre contenant un colorant! Dans du vinaigre, pensez si c’est important la couleur! En fait, le VRAI parcours du combattant consiste à essayer de n’acheter QUE ce vous voulez acheter. Du vinaigre, point barre, par exemple. Ou, juste du pain. Et bien… courage!
Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s