Patrizia a un avis sur tout

© Tous les textes et photos de mon cru m'appartiennent et ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit et sur n'importe quel support sans mon autorisation expresse!

L’évaluation du travail de l’élève 17 novembre 2010


ou le jargon éducato-administratif

du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture.

Ai trouvé hier dans le cartable de ma fille de 7 ans, en première année primaire dans le canton de Vaud (vous savez ce canton où l’école est en chantier depuis 20 ans), une brochure intitulée L’évaluation du travail de l’élève. Informations aux parents. A l’origine de l’intention, on trouve le Canton de Vaud, son Département de la formation, de la jeunesse et de la culture et sa Direction générale de l’enseignement obligatoire.

Dans l’ensemble, pour moi qui suis francophone et plutôt bonne en français, la brochure est compréhensible. A l’exception de, par exemple, le chapitre 3 (celui qui m’intéressait, évidemment) appelé Comment évaluer? Et là, surprise! Ça veut dire quelque chose, certes, mais je ne suis pas sûre du tout de ce que j’ai compris – et je m’y suis reprise à trois fois quand même avant d’énoncer la sentence! Je vous livre tel quel ce …? truc! afin que vous vous fassiez votre petite idée vous-même:

3. Comment évaluer?

Par des travaux significatifs ou assimilés

  • Les résultats du travail scolaire sont évalués par des travaux significatifs répartis tout au long de l’année scolaire. Ces travaux mesurent l’aptitude de l’élève à utiliser ses connaissances ou des techniques dans une situation donnée (compétence).

Jusque-là, tout va bien. Pour moi, car mettez-vous à la place d’un parent ne parlant pas bien le français… Or, quand on connaît le nombre d’enfants dont les parents ne maîtrisent pas notre langue… Mais visez la suite, ça vaut son pesant de cacahouètes:

  • Les travaux significatifs constituent les éléments essentiels de l’évalutation sommative.

Sommative? Kèzako? C’est en fait une évaluation « après formation » dont les résultats comptent et qui donne lieu à une note (généralement) ou un diplôme.

Mais… patience, le meilleur est à venir:

  • Une série de petits travaux portant essentiellement sur des connaissances ou des techniques peut faire l’objet d’une appréciation ou d’une note. Un ensemble de petits travaux porte le nom de travail assimilé.

Arrêtez-moi si je délire, mais… elle est où la différence (significative, warf, warf) entre les deux?

Publicités
 

3 Responses to “L’évaluation du travail de l’élève”

  1. Isabelle Says:

    Tu veux pas t’attaquer au cycle de transition ? Pas mal dans son genre non plus surtout pour les décisions d’orientation !!! Les Bons, les pas Géniaux et les zO… tres !

  2. essaipat Says:

    Waouh, mon premier commentaire! J’en suis toute réjouie, merci! Sinon, pour le cycle de transition, y aurait à faire. Je vais y réfléchir, promis!

  3. ohmmmmm Says:

    j’adore ton avatar!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s